Partager cet article

L'homme qui a détenu Google.com pendant une minute

Google |  Capture d’écran YouTube de la vidéo de présentation du nouveau logo

Google | Capture d’écran YouTube de la vidéo de présentation du nouveau logo

Un ex-employé du géant high-tech a pu racheter le nom de domaine pour douze dollars. Avant que la transaction ne soit finalement annulée.

Il s'appelle Sanmay Ved et le temps de quelques secondes il a dû causer pas mal de sueurs froides chez Google. Dans un post sur Linkedin, repéré par la version britannique de Business Insider, il raconte comment il a réussi à mettre la main sur ce qui est probablement le nom de domaine le plus convoité du monde: google.com.

Alors qu'il naviguait sur l'interface des nom de domaine de Google, il a découvert que google.com était disponible. Contre douze dollars (10,8 euros), il a pu en devenir le propriétaire. Interrogé par Business Insider, il raconte sa surprise:

«Avant, je travaillais chez Google, donc je continue de faire un peu n'importe quoi et de m'amuser avec le produit. J'ai tapé Google.com et j'ai été surpris de voir qu'il était disponible. Je pensais que c'était une erreur, mais j'ai pu finir la transaction.»

Le précédent Microsoft

Il donne quelques détails techniques qui semblent confirmer que tout s'est passé comme il le raconte. Il explique même avoir eu accès aux commandes de webmaster l'espace d'une minute. Mais, au bout de quelques secondes, il a reçu un e-mail lui indiquant que la transaction avait été annulée par Google Domains, qui lui a remboursé ses 12 dollars. 

Comme il l'explique lui-même dans son post sur Linkedin.

«Google pouvait faire cela parce que le service d'enregistrement que j'utilisais (alias Google Domains) appartenait à Google, contrairement à ce qui s'est passé en 2003, lorsque Microsoft avait oublié de renouveler leur domaine pour Hotmail UK, qui avait alors été enregistré par Nominet UK. Résultat, le nom de domaine avait été réintroduit sur le marché et pouvait être enregistré par n'importe qui.»

Sans conséquence racontait alors le site spécialisé The Register:

«Le nouveau propriétaire –un homme au bon cœur– a ensuite immédiatement contacté Microsoft, pour informer le géant de son erreur et s'arranger pour leur remettre le domaine.»

Bug ou oubli?

Pour en revenir à Google, dans son post Linkedin, Sanmay Ved confirme qu'il avait fait suivre ce problème à Google Security et que «Google a reconnu l'incident», mais ne donne pas plus de détails. Business Insider indique l'on ne sait pas encore comment une telle chose a pu se produire, si ceci est «un bug de Google Domains ou si l'entreprise a simplement oublié de renouveler son nom de domaine»:

«Un porte-parole a indiqué qu'ils étaient en train de se pencher sur ce problème, mais n'ont rien remarqué d'inhabituel.»

Au final, même si Sanmay Ved n'a eu la main sur Google.com que pendant une petite minute, ce fan de Google, comme le décrit Business Insider, a encore un peu de mal à s'en remettre:

«Je n'arrive pas à me débarasser du sentiment que Google.com m'appartenait.»

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte