Partager cet article

Twitter n'abandonne pas sa limite de 140 caractères, mais voilà ce qu'il pourrait faire à la place

Twitter 2 / Kooroshication via Flickr CC License By

Twitter 2 / Kooroshication via Flickr CC License By

Si j'ai raison, ce produit Twitter sera comparable à l'Instant Articles de Facebook.

Re/Code a annoncé ce mardi 29 septembre que Twitter travaillait sur une nouvelle fonctionnalité qui allait permettre aux gens de partager des tweets plus longs que les 140 caractères habituels:

«On ne sait pas encore ce à quoi ressemblera le produit, mais des sources indiquent qu'il permettra aux utilisateurs de Twitter de publier des contenus longs sur le service. Il est déjà possible de tweeter des blocs de texte avec des produits comme OneShot, mais ce sont de simples images, pas du texte en tant que tel publié sur Twitter.»

Cela semble être plutôt important, si c'est vrai et, d'une certaine façon, ça l'est. Mais préparez-vous: cela va être souvent présenté comme «Twitter lève la limite des 140 caractères», et je pense que cela va au final probablement induire certaines personnes en erreur. (Oh regardez, Business Insider l'a déjà fait.)

Ce que Twitter a en tête –et pour être clair, je spécule ici, même si j'aime à penser que c'est de la spéculation plutôt bien informée– est une fonctionnalité qui permettra à certains utilisateurs de publier des notes ou des articles directement sur Twitter plutôt qu'un lien vers ces derniers. Selon toute vraisemblance, les textes des tweets eux-mêmes resteront limités à 140 caractères dans la plupart des cas (à l'exception de quelques ajustements que je vais expliquer). Résultat: votre timeline Twitter va continuer à ressembler à celle d'aujourd'hui. La différence sera que, pour certains tweets, vous aurez l'option de cliquer ou d'appuyer sur un bouton pour voir l'article en entier ou le post de blog sans quitter votre fil Twitter.

C'est assez différent d'une simple augmentation de la limite des 140 caractères, chose que mon ancien collègue Farhad Manjoo avait proposée. Et les effets sont bien moins visibles. Si j'ai raison, ce produit Twitter sera comparable à l'Instant Articles de Facebook, où des articles sont publiés par des sites tiers mais hébergés sur Facebook, pour que vous n'ayez pas besoin de quitter le réseau social pour les lire. L'idée pour ces publications est de toucher directement leur lecteurs via l'app, plutôt que de les forcer à quitter Facebook ou Twitter, et charger un autre site pour pouvoir accès à l'article.

Évolution logique

Si c'est bien le cas, personne ne devrait en être particulièrement surpris, et encore moins scandalisé. Le «contenu distribué» est une tendance majeure dans le monde de l'édition, et le récent choix d'Apple d'accepter les bloqueurs de publicité va probablement accélérer ce mouvement. Par ailleurs, Twitter permet déjà d'aller au-delà des 140 caractères habituels de plusieurs façons différentes –des photos aux previews d'articles en passant par les tweets intégrés dans d'autres tweets.

Twitter permet déjà d'aller au-delà des 140 caractères habituels

Et si vous pensez que je me lance dans des estimations un peu au hasard, les sages de The Awl ont anticipé quelque chose de similaire depuis plusieurs années déjà.

En plus de devenir une plateforme pour le contenu distribué, Twitter pourrait aussi ajuster sa convention des 140 caractères de façon un peu plus subtile, note Re/Code. Il pourrait, par exemple, arrêter de compter les URL et les noms d'utilisateur.

Pour moi, il semblerait encore plus logique d'arrêter de mettre les noms d'utilisateur dans les tweets tout simplement: vous devriez pouvoir taguer des gens dans un tweet de la même façon que vous pouvez le faire avec une photo sur Facebook.

Pas si drastique que ça

Dans tous les cas, cela va probablement générer bien plus de controverses et de fausse indignation que mérité. On le présente comme une initiative du très déterminé Jack Dorsey, le PDG par intérim de Twitter, et peut-être que c'est le cas. Je peux imaginer que le statut de cofondateur de Dorsey lui donne un peu plus de marge de manœuvre pour déclarer que des éléments-clés de départ du produit ont passé leur date de péremption. Mais si les changements sont aussi inoffensifs que je le suspecte, ils sont probablement inévitables, peu importe qui sonne la charge. Des choses bien plus fondamentales sont en fait l'objet de rumeurs comme les changements sur la structure de la timeline, ce qui fait partie d'une initiative dont le nom de code est Project Lightning. (Cette initiative a commencé sous le règne de l'ancien PDG, Dick Costolo.)

En plus de neuf ans d'existence, Twitter a maintenu son concept minimaliste au point d'en faire un handicap, suscitant la fidélité des accros mais peinant à se faire comprendre des masses. Pour le meilleur ou pour le pire, la pression des investisseurs qui ont fait l'erreur de valoriser l'entreprise comme «le nouveau Facebook» oblige Twitter à faire des changements plus audacieux. Vous pouvez les décrier, mais ne le rendez pas aussi drastiques qu'ils ne le sont déjà.  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte