Partager cet article

Pendant une heure de travail, il faudrait rester assis quarante minutes et debout seize

Un travailleur devant son ordinateur REUTERS/Toru Hanai

Un travailleur devant son ordinateur REUTERS/Toru Hanai

Pendant les quatre minutes qui restent, explique Alan Hedge, professeur d’ergonomie à l’université Cornell, vous pouvez vous étirer.

Travailler debout ou assis, il ne faudrait pas avoir à choisir. Mais alterner un peu des deux. Alors que les études se multiplient sur le sujet, The Wall Street Journal nous apprend ce mardi 29 septembre que trop rester debout est dangereux. 

Ce, alors que l'on savait déjà que rester assis plus de onze heures par jour augmenterait le risque de mort prématurée de 40%, de développer des maladies chroniques mais aussi des cancers, du diabète et des maladies cardiovasculaire. Les experts préviennent maintenant que rester debout sur une longue période aurait des effets négatifs sur la santé et pourrait engendrer des problèmes de dos, de pied et même des maladies lié à l’artère carotide. 

Rester debout deux minutes quinze fois par jour

Alan Hedge, professeur d’ergonomie à l’université Cornell, développe: «La clé est de découper votre activité tout au long de la journée, être trop assis ou trop debout est dangereux.» Il conseille pour chaque demi-heure de travail, de s’asseoir pendant vingt minutes, d’être debout huit minutes et de se déplacer et s’étirer pendant les deux restantes. Autant dire que cette méthode n’est pas adaptée à tous.

La Nasa a aussi constaté que rester debout pendant deux minutes environ quinze fois par jour serait extrêmement efficace pour maintenir la densité osseuse et musculaire.

«Les études scientifiques actuelles montrent que lorsque les gens ont des professions dans lesquelles ils sont debout plus de deux heures par jour, il semble y avoir une réduction du risque de développer des maladies chroniques clés», déclare quant à lui John Buckley, professeur de science à l’université de Chester en Angleterre.

Brûler des calories

Pour les sceptiques reste l’argument calorique. Le Wall Street Journal explique que «rester debout une minute brûle une demi à une calorie de plus que de rester assis. En quatre heures, cela représente 240 calories supplémentaires brûlées»

La position assise de manière prolongée entrainerait aussi, d’après une étude menée sur 11 jeunes hommes, des conséquences sur le flux sanguin. «Après six heures de séance, la fonction vasculaire dans l'une des principales artères de la jambe a été réduite de plus de 50%, mais est restaurée après dix minutes de marche», précise Jaume Padilla, professeur adjoint au département de nutrition à l’université du Missouri à Columbia.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte