Partager cet article

La Nasa a trouvé de l'eau liquide à la surface de Mars

Le cratère Santa Maria sur Mars photographié par la Nasa | Reuters

Le cratère Santa Maria sur Mars photographié par la Nasa | Reuters

Les spéculations sur un voyage vers la planète rouge et sur une vie martienne vont pouvoir repartir de bon train.

Pas le temps de se remettre de la «lune rousse». Voilà que les fans d’astronomie ont fort à faire avec les nouvelles révélations de la Nasa. Lors d'une conférence donnée ce lundi 28 septembre,  l'agence spatiale américaine a annoncé avoir trouvé la preuve définitive de la présence d'eau liquide sur Mars.

«Il y a de l'eau liquide à la surface de Mars, explique au Guardian Michael Meyer, qui dirige le programme d'exploration de la planète. C'est pourquoi nous pensons qu'il est au moins possible qu'il s'agisse d'un environnement habitable.»

Plusieurs responsables scientifiques de la Nasa ont annoncé que l'eau coule bien sur la surface de la planète, le long de certaines collines, mais seulement pendant les mois les plus chauds de l'année avant de s'évaporer au début de l'automne. La stabilité de l'eau liquide n'étant possible qu'entre 0 et 10°C grâce à la présence de sels perchlorate, si l'on en croit les recherches de Lujendra Ojha, du Georgia Institute of Technology d'Atlanta, présentée lors de la conférence de presse de la Nasa. 

Économie de voyage

Des preuves de présence d’eau (gelée ou évaporée) ont déjà été découvertes par le passé. Le Guardian rappelle que, «en mars dernier, des scientifiques de la Nasa ont dit qu’il y avait des preuves confirmant la théorie selon laquelle un océan a recouvert un cinquième de la surface de Mars et qu’il était profond de plusieurs kilomètres par endroit». Mais, à chaque fois, il s’agissait de traces passées, très différentes de l'eau liquide découverte aujourd'hui. 

Les implications de cette annonce inédite pourraient être nombreuses. Le Sydney Morning Herald, qui anticipait déjà la trouvaille ce lundi 28 au matin, citait les propos d'une récente conférence du professeur Malcolm Water, spécialiste de la planète rouge:

«C'est notre meilleure opportunité pour peut-être trouver une seconde origine de la vie quelque part ailleurs dans le système solaire et dans l'univers. S'il y a jamais eu une vie microbienne sur Mars, elle serait encore là et s'ils ont trouvé de l'eau liquide, Mars serait le premier endroit où aller la chercher.»

Dans une interview accordée au Boston Herald, l’ancien chef des programmes d’exploration de Mars à la Nasa Doug McCuistion explique également que cette annonce aurait «des implications massives pour la vie potentielle et la durabilité des humains». Il pousse même le jeu de la spéculation un peu plus loin en expliquant que la présence d'eau liquide s’écoulant librement sur Mars serait un avantage énorme pour qui veut aller l'explorer un jour, permettant à l’équipage d'économiser énormément de place dans leur navette.

Reste à savoir si l'homme, inspiré par le futur film de science-fiction The Martian et enorgueilli par cette découverte, décidera d'aller vérifier lui-même s'il n'est pas seul dans la galaxie. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte