Culture

Embedded

Temps de lecture : 2 min

De 2006 à 2008, le photographe Peter van Agtmael était embarqué avec l'armée américaine en Afghanistan et en Irak. Il a capturé une série d'expériences, des raids nocturnes chaotiques dans les villes d'Irak aux longues patrouilles dans les vallées désertes d'Afghanistan.

Les images n'épargnent rien, décrivant les évacuations médicales tendues, les pertes dans les attentats suicides, les jeunes soldats et leur famille, en rétablissement, en deuil, en pleine souffrance. Le livre de Peter van Agtmael distille, à travers mots et images, la complexité de cette expérience. Il opte le point de vue d'un jeune, assistant au spectacle d'hommes de sa génération en proie à des choix difficiles, prenant de lourdes responsabilités, et sujets de destins imprévisibles.

[Voir le portfolio Magnum]

JALALABAD, Afghanistan—La 10ème division (Division Mountain) se repose devant la morgue.

Et si vous lisiez: «Pourquoi les Etats-Unis sont en Irak et en Afghanistan?»

Newsletters

«Pleasure», la pornographie comme modèle et comme défi

«Pleasure», la pornographie comme modèle et comme défi

Le film de Ninja Thyberg accompagne une jeune fille dans les méandres de l'industrie du hard californienne.

Dave Chappelle n'a pas changé, c'est nous qui nous sommes trompés sur son compte

Dave Chappelle n'a pas changé, c'est nous qui nous sommes trompés sur son compte

On a cru que l'humoriste était progressiste, ce n'est pas le cas.

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

La brillante adaptation du chef-d'œuvre de Balzac par Xavier Giannoli réussit l'évocation d'une époque passée en suggérant le présent, mais surenchérit sur la noirceur au risque d'un dangereux déséquilibre.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio