Partager cet article

«Spectre», quand le générique de James Bond vire émo

Daniel Craig dans «Spectre», en salle le 11 novembre (© 2015 Sony Pictures Releasing GmbH)

Daniel Craig dans «Spectre», en salle le 11 novembre (© 2015 Sony Pictures Releasing GmbH)

La chanson «Writing's On The Wall» de Sam Smith a été dévoilée ce vendredi 25 septembre. Si elle colle bien à l'ambiance torturée voulue par Sam Mendes, on est loin du niveau des meilleurs génériques de la saga comme «Skyfall».

Ca y est, le générique de Spectre, le prochain film de James Bond 007 dont la sortie est prévue le 11 novembre prochain, est disponible à l’écoute. «Writing’s On The Wall» chanté par Sam Smith va illustrer la prochaine aventure de la plus importante icône du cinéma, dans les salles dans à peine un mois. 


Il est le premier homme britannique à chanter un générique de James Bond depuis… Tom Jones en 1965 pour Thunderball. Et bon sang, ça, c’était du générique.


Le lancement du thème d'un James Bond est toujours un petit évènement qui nous laisse deviner le ton du film. Sam a quand même la difficile tâche de passer après vingt-trois autres adaptations (canoniques!) et le désormais classique «Skyfall» d’Adele, sans doute la meilleure chanson possible pour ce Bond là. Le moins que l’on puisse dire, c’est Spectre ne s’annonce pas comme une grosse poilade digne d’un Roger Moore. Ecoutez plutôt.

Après une petite envolée mélodique de violons, la voix langoureuse de Sam Smith préfigure tout ce qu’il y a de plus tragique. La vie s’annonce difficile pour Bond, déjà empêtré dans l’échec de l’opération Skyfall.

Du montage glamour aux hymnes mélancoliques

Si le premier réflexe est de trouver la chanson un peu quelconque après «Skyfall», la voix triste et mélancolique colle vraiment bien à la tendance sombre, presque émo, devenue la norme depuis que Daniel Craig a repris le personnage. C’est le reflet de cet agent secret beaucoup plus torturé mais aussi de notre époque, le James Bond de 2015.

Tout gamin, les génériques de Bond, c’était ces montages glamour de Maurice Binder, des silhouettes de femmes nues, des revolvers et de la fumée, généralement avec très peu de rapport avec le film lui-même. Si deux seules chansons résument bien cela, ce serait «The Spy Who Loved Me» par Carly Simon et «A View to a Kill» de Duran Duran.


Une bonne chanson de Bond se doit d’avoir de beaux sons de cuivre, comme dans «Goldfinger». Les années 1960 et 1970 ont été riches, principalement grâce à l’influence du génial John Barry. Même quand il est délibérément anecdotique comme dans «The Man with the Golden Gun», il arrive à donner une puissance musicale que personne n’a réussi à égaler. Cette descente de cuivre, cette guitare saturée, ces paroles absolument ridicules, tout y est. On est dans le Moonraker des génériques de 007 et pourtant, je pourrais l’écouter jour et nuit.


Des génériques encore samplés aujourd'hui

L’autre chose importante pour un générique de 007 est de coller à son époque. Sa destinée est de devenir une ritournelle imparable, quasiment un cliché, au moins autant que les méchants qui racontent leur plan de destruction, les gadgets et les belles femmes. «Millenium» de Robbie Williams ne serait rien sans les notes immortelles samplées de «You Only Live Twice» chantée par Nancy Sinatra. Et que dire du fabuleux «Diamonds are Forever» repris par Kanye West qui a sans doute simplé googlé «Diamonds» sur Google. «Skyfall» d’Adele est devenu une sorte de chanson monstre ressortie par tous les chanteurs de télé-crochets comme le parodie avec malice le Palmashow.


«Writing’s On The Wall» ne va sans doute pas devenir un classique car il lui manque certains de ces éléments. La chanson va trop loin dans le pleurnichage. Mais il faut lui laisser sa chance. Après tout, ce qui compte avec Spectre, c’est de voir Monica Belluci en James Bond girl et Christoph Waltz en méchant, deux rôles qui semblent avoir été inventés pour eux.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte