Partager cet article

Pourquoi Coca-Cola verse autant de dons

Une distribution de sodas au Myanmar, en juillet 2013. REUTERS/Soe Zeya Tun.

Une distribution de sodas au Myanmar, en juillet 2013. REUTERS/Soe Zeya Tun.

Si le groupe Coca-Cola a longtemps entretenu un mythe autour de la recette secrète de son soda, il se montre en revanche très transparent lorsqu'il est question de la gestion de son argent. Le site Vox a publié une base de données officielle qui recense, dans le détail, tous les dons effectués par Coca-Cola depuis 2010. En cinq ans, le groupe américain a financé de nombreuses fondations, associations et organisations –notamment dans le domaine de la santé et de la recherche– pour un montant total de 118,6 millions de dollars. 

Près de 96,8 millions de dollars (86,6 millions d'euros) ont servi à financer des partenariats et des initiatives en lien avec la santé et le bien-être. La recherche scientifique, elle, a été financée à hauteur de 21,8 millions de dollars. Vox souligne que Coca-Cola s'est aussi montré généreux envers les programmes de conservation de parcs naturels, les associations sportives ou les mouvements de jeunesse américains. Parmi les bénéficiaires les mieux dotés, on retrouve plusieurs fondations et organismes de santé influents aux Etats-Unis, à l'image de l'American Cancer Society ou de l'American Diabetic Association. La base de données montre également le financement d'organisations liées au gouvernement et d'universités américaines. 

Mais cette stratégie vouée à cultiver l'image d'une entreprise bienveillante et généreuse ne convainc pas tout le monde. Pour Marion Nestle, professeure à l'université de New York et auteure du livre Soda Politics, ce genre de financements «achète la loyauté à la marque, un silence critique et ruine les efforts de ceux qui conseillent de boire moins de sodas». Dans le Guardian, elle dénonçait l'influence de l'industrie des sodas sur le travail scientifique:

«Les fabricants de sodas dépensent généreusement pour convaincre les chercheurs et les professionnels de la santé qu'il ne faut pas s'inquiéter des effets des sodas sur la santé. Mais pourquoi les chercheurs acceptent-ils cet argent? Il serait trop facile de dire qu'ils sont "achetés". Les chercheurs financés par l'industrie estiment que le financement n'a pas d'effet sur la forme, la conduite ou l'interprétation de leurs études. Mais le travail de recherche implique de faire des choix sur les questions à se poser, les hypothèses et les méthodes.»

La publication de ces données officielles par Coca-Cola n'est pas un hasard du calendrier. Ce «gage de transparence» arrive quelques semaines après une enquête du New York Times qui dénonçait les pratiques du groupe américain en matière de lutte contre le surpoids et l'obésité. Le quotidien américain révélait le financement discret d'une structure chargée de démontrer que les facteurs responsables des problèmes de poids n'étaient dûs à de mauvais régimes alimentaires, mais simplement au manque d'exercice physique. Une théorie dénoncée par de nombreux chercheurs, rappelle Vox.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte