Tech & internet

Dix minutes de panne Facebook pourraient lui coûter 262.000 euros

Temps de lecture : 2 min

Le réseau social et toutes ses applications ont connu le jeudi 24 septembre un arrêt de service qu'ils pourraient payer en termes publicitaires.

Le logo Facebook sur un tapis de dollars | Esther Vargas via Flickr CC License by

Facebook a connu une panne mondiale ce jeudi 24 septembre. Pendant une dizaine de minutes, le site était inaccessible et les utilisateurs butaient sur cette page.


Désolé, il y a un problème. Nous travaillons dessus et nous le répareront dès que possible.

Finalement, la panne n'a pas eu de conséquence au niveau boursier, précise The Street, qui a, en revanche, imaginé combien celle-ci pourrait coûter à Facebook au niveau publicitaire. Et le chiffre fait froid dans le dos:

«Facebook est tombé en panne sur mobile et sur la version bureau, mais ses apps, comme Facebook Papier, ne marchaient pas non plus, ce pendant environ dix minutes. Étant donné que l'entreprise a généré 3,827 milliards de dollars en revenus publicitaires lors du deuxième trimestre, et que ceux-ci devraient rester stables, Facebook perdrait un peu plus de 1,7 million de dollars en revenus publicitaires pour chaque heure où le site et l'application ne fonctionnent pas.»

Le site ayant été inaccessible pendant dix minutes, cela ramènerait le chiffre à 292.000 dollars (262.000 euros). Facebook n'a, en revanche, pas indiqué à The Street si de telles estimations pouvaient être appliquées à la vie réelle.

Slate.fr

Newsletters

Sur Wikipédia, les rédactrices sont victimes de harcèlement

Sur Wikipédia, les rédactrices sont victimes de harcèlement

Plusieurs contributrices ont déserté le site.

Le secret de Google pour réussir: piller les sites qu'il référence

Le secret de Google pour réussir: piller les sites qu'il référence

Le moteur de recherche publie allègrement leurs contenus et limite vos recherches à sa page.

La France se prépare à lutter contre les armes en 3D

La France se prépare à lutter contre les armes en 3D

Imprimées à domicile, elles sont intraçables et indétectables. Après les États-Unis, forces de l'ordre et industriels français s'emparent du sujet pour anticiper les dérives éventuelles.

Newsletters