Partager cet article

Pour attirer les jeunes, la musique classique se met à la réalité virtuelle

Ensemble du Conservatoire de Brescia au théâtre Bibiena de Mantova | Antonio Castagna via Flickr CC License by

Ensemble du Conservatoire de Brescia au théâtre Bibiena de Mantova | Antonio Castagna via Flickr CC License by

Faire découvrir (et apprécier) Beethoven grâce à l’Oculus Rift, tel est l’objectif que s’est fixé le Philharmonique de Los Angeles.

Pendant le mois de septembre à Los Angeles, un bus jaune baptisé «bus Bethoveen» va sillonner la ville pour amener de la musique classique en 3D à la population. Le casque de réalité virtuelle Oculus Rift, plus connu pour son utilisation dans le domaine des jeux vidéo, est ici utilisé pour faire ressentir Beethoven à un public nouveau, rapporte le Los Angeles Times.

Il s'agira d'un extrait de quatre minutes de la symphonie numéro cinq de Beethoven jouée à la salle de concert Walt Disney (conçue par Frank Gehry) et enregistré par quarante microphones dispersés à travers l'orchestre. Deux caméras comportant un total de quatorze mini caméras GoPro ont filmé l'orchestre en train de jouer plusieurs fois et à plusieurs angles différents.

Des animations permettront également au spectateur de reconnaître quelle partie de l'orchestre et quels instruments jouent à un moment précis. L'immersion en 3D, avec un casque Samsung, permettra aussi de voir et ressentir la musique du point de vue du chef d'orchestre du Philharmonique de Los AngelesGustavo Dudamel.

Immersion musicale

L'équipe qui gère le bus Beethoven donne aussi des coupons de vingt dollars pour encourager les gens à acheter des tickets de concert:

Le spectateur pourra reconnaître quelle partie de l'orchestre et quels instruments jouent à un moment précis

«Pour l'instant, c'est une expérimentation. Nous allons voir comment la ville répond, explique Amy Seindenwurm, la directrice des initiatives digitales de l'orchestre. C'est pour les gens qui n'aiment pas la musique classique, pour leur montrer que ça pourrait faire partie de leur vie.»

Jessi Hempel, une journaliste de Wired qui a tenté l'immersion musicale, a écrit qu'il s'agissait de l'expérience de réalité virtuelle la plus forte qu'elle ait jamais testée.

Le chef d'orchestre, Gustavo Dudamel, est particulièrement intéressé par l'idée d'introduire la musique classique aux jeunes de tous milieux. Il a lui-même été initité au violon grâce à un programme public pour enfants pauvres au Venezuela.

Cet été, l'orchestre symphonique d'Adélaïde, en Australie, avait aussi proposé une série de concerts en réalité virtuelle, mais la particularité de l'initiative de Los Angeles est qu'elle est itinérante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte