Tech & internet

Les articles de presse qui traitent d'Apple sont biaisés, mais c'est justifié

Temps de lecture : 2 min

La présentation aux médias de l'iPad Pro à San Francisco le 9 septembre 2015. REUTERS/Beck Diefenbach
La présentation aux médias de l'iPad Pro à San Francisco le 9 septembre 2015. REUTERS/Beck Diefenbach

A chaque nouveau produit annoncé par Apple, les articles, les critiques, les analyses pullulent, tous médias confondus. Lorsque la firme à la pomme a dévoilé l'iPhone 6S le 9 septembre dernier, cela n'a pas manqué.

Cette large couverture donne lieu à de nombreux articles laudateurs qui peuvent susciter les sarcasmes.

Les journalistes en font-ils vraiment trop? Il est normal de traiter en détail le sujet, argumente The Verge (qui multiplie les articles à chaque actualité du groupe de Tim Cook). Voilà les raisons que le site avance pour justifier le traitement du sujet: Apple réalise chaque trimestre plus de profits que ce que valent la plupart de ses concurrents en termes de capitalisation boursière; le succès ou l'échec de ses smartphones a un impact sur de nombreuses industries qui travaillent à les produire. La communication de l'entreprise est par ailleurs très bien huilée, avec ses «keynotes» très préparées et très suivies.

«L'iPhone est testé comme s'il était une entité transcendentale, plus que comme une somme de métal, de plastique et de silicone, parce que c'est effectivement plus que ça.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

The Verge souligne encore que l'iPhone est l'un des produits qui a le plus réussi à satisfaire durablement les utilisateurs, selon ces chiffres américains. Ce ne sont donc pas seulement les journalistes qui l'apprécie, mais les consommateurs aussi. Et ils ne manquent pas de chercher tout ce qui peut se dire dessus avant de l'acheter. Mais ils savent que quand le nouveau système d'exploitation de l'iPhone présente des problèmes, les articles en parlent aussi.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio