Partager cet article

Un paraplégique remarche grâce à une redirection de ses signaux cérébraux

Credits: Journal of Neuroengineering and Rehabilitation

Credits: Journal of Neuroengineering and Rehabilitation

Un homme américain de 26 ans a marché sur une distance de 3,5 mètres grâce à un ordinateur qui a «rerooté» les signaux depuis son cerveau jusqu'aux électrodes placées sur ses genoux.

Sur la vidéo mise en ligne par le Telegraph, les premiers pas sont encore vacillants et peu précis. L'homme, aidé par un harnais pour ne pas tomber et appuyé sur des béquilles, avance péniblement sur 3,5 mètres. Mais pour cet Américain de 26 ans, qu'un accident de moto cinq ans auparavant avait laissé totalement paralysé de la taille aux pieds, c'est une énorme avancée.

Ses lésions à la moelle épinière sont irréversibles. Ainsi, pour le refaire marcher, les scientifiques ont évité cette zone endommagée et utilisé un autre chemin: grâce à un casque d'électrodes, ses ondes cérébrales sont lues et déchiffrées par un électroencéphalogramme, puis la commande est dirigée vers un microcontrôleur placé à sa ceinture. C'est là que les nerfs de ses jambes sont stimulés et incité à la marche.

«Restaurer une marche intuitive»

Un entraînement cérébrale et physique intensif de dix-neuf semaines a été nécessaire pour parvenir à ce résultat. Mais le docteur An Do de l'université de Californie à Irvine, qui a co-dirigé l'étude, cité par le Guardian, estime sa méthode prometteuse:

«Même après des années de paralysie, le cerveau peut toujours générer des ondes cérébrales qui peuvent être exploitées pour la marche de base. [...]

 

Nous avons montré que nous pouvons restaurer une marche intuitive, contrôlée cérébralement, même après une lésion complète de la moelle épinière. Ce système non invasif pour stimuler les muscles de la jambe est [...] en avance par rapport aux autres systèmes de contrôles cérébraux qui utilisent la réalité virtuelle ou un exosquelette robotisé

Bientôt un implant dans le cerveau?

Même après des années de paralysie, le cerveau peut générer des ondes qui peuvent être exploitées pour la marche

 Le docteur An Do au Guardian

Le patient n'a pas à penser à bouger sa jambe droite ou sa jambe gauche :

«Ce qui se passe, c'est que le système de l'ordinateur détecte quand les ondes cérébrales passent d'un état stationnaire à un état de marche.»

À ce moment-là, il déclenche le stimulateur électrique qui va provoquer des contractions musculaires alternativement dans la jambe droite puis la gauche.

À l'avenir, un implant pourrait permettre d'intégrer cette technologie et même délivrer dans le cerveau une information pour que la personne ait à nouveau la sensation d'utiliser ses jambes. 

Des essais sur beaucoup plus de patients seraient nécessaires pour pouvoir évaluer l'utilité de cette technique. Mais le docteur Miguel Nicolelis, interrogé par ABC News, pense que les différentes techniques utilisées pour les patients paraplégiques, comme les exosquelettes électriques, vont converger et compenser ensemble leurs faiblesses. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte