Sports

Entre Lewandowski et la justice américaine, Volkswagen n’est pas gâté

Temps de lecture : 2 min

Un malheur n’arrive jamais seul.

Robert Lewandowski, face à Wolfsburg, le 22 septembre 2015 | REUTERS/Michael Dalder
Robert Lewandowski, face à Wolfsburg, le 22 septembre 2015 | REUTERS/Michael Dalder

Volkswagen fait actuellement face à l'une des plus graves crises de son histoire. L'entreprise allemande a reconnu «avoir développé et installé, sur plusieurs de ses modèles de voitures diesel, un système permettant de mettre en échec certains tests anti-pollution», comme l'indique Clubic.

Son cours en bourse a chuté, le groupe est menacé d'une amende de 18 milliards de dollars, rien qu'aux États-Unis, et le groupe, qui était en passe de devenir le leader du marché mondial, a perdu la confiance d'une partie de ses clients.

Mais –et c'est sans doute plus anecdotique– Wolsfburg, le club de la ville où se trouve l'entreprise allemande a connu une autre déroute, ce mardi 22 septembre.

[INCROYABLE] : Lewandowski inscrit un quintuplé en... 9 minutes ! Les 5 buts en vidéoEntré à la mi-temps alors que le...

Posted by beIN SPORTS France on Tuesday, September 22, 2015

Entré en jeu à la mi-temps du match alors que Wolfsburg menait 1 à 0 face au Bayern, le Munichois Robert Lewandowski a claqué cinq buts en l'espace de neuf minutes. Comme l'indique Forbes, «le Vfl Wolfsburg joue dans la Volkswagen Arena et est une filiale à 100% de Volkswagen. Cela va un peu plus loin que de dire “un malheur n'arrive jamais seul”».

Slate.fr

Newsletters

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

Avec elles, aucune interruption intempestive pendant les matchs pour cause de faute supposée ou d'animosité.

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les stars du ballon rond et les grands patrons gagnent presque les même salaires. Il est pourtant mieux vu de toucher 100 millions d'euros par an quand on est footballeur que quand on est PDG.

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Les amoureux de la montagne et de ses sommets vertigineux abandonnent peu à peu l'ascension de l'Everest ou du Mont Blanc au profit de riches touristes, novices en la matière.

Newsletters