Sniffer des cellules souches pour se soigner le cerveau

Slate.fr, mis à jour le 24.09.2009 à 15 h 12

Le meilleur moyen d'apporter des cellules souches au cerveau serait encore de les sniffer, selon une étude menée par l'Université du Minnessota, rapportée par «USNews». Les cellules souches mélangées à un fluide adéquat s'implanteraient même mieux par ce moyen, qu'à la suite d'une opération de chirurgie.

Ces observations réalisées conjointement avec des laboratoires allemands offrent de nouvelles perspectives d'administration de traitements de produits pénétrant difficilement jusqu'au cerveau. Cette méthode permettant en outre une excellente préservation des agents actifs.

Pour parvenir à ces conclusions, l'équipe de chercheurs est parvenue à faire sniffer des cellules souches à des souris, «une épreuve en soi», rapporte l'article. Ils ont pu observer que les produits administrés suivent le parcours des nerfs olfactifs jusqu'au cerveau, ce qui leur permet au bout de quelques heures, d'atteindre le cortex cérébral.

Si la Food and Drugs Administration (FDA) n'approuve pas actuellement les traitements par les cellules souches, l'équipe de chercheurs espère que ce mode d'administration facilitera le développement de soins adaptés aux maladies de Parkinson, Alzheimer et de Huntington.

[Lire l'article complet sur USNews]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Flickr/GiuseppeBognianni
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte