Partager cet article

Premier succès partiel d'un vaccin contre le SIDA

Un nouveau vaccin contre le SIDA testé sur plus de 16.000 volontaires en Thaïlande a réduit de 31% le risque d'infection sur cette population. C'est la première fois qu'un vaccin contre la maladie connaît le moindre succès, même partial, dans un test clinique, écrit le New York Times.

L'expérience, menée sur sept ans dans les régions les plus affectées de Thaïlande, était conduite par l'armée américaine et le gouvernement thaïlandais.

Les chercheurs à l'origine du vaccin se sont dits à la fois ravis du résultat, mais restent perplexes sur les raisons de ce premier succès. Le vaccin, qui est une combinaison de deux vaccins génétiquement fabriqués qui n'avaient pas eu d'effet par le passé, n'a néanmoins pas protégé assez de volontaires pour être qualifié de succès inconditionnel.

«Je ne veux pas utiliser des mots comme «percée», mais il n'y a pas de doutes sur le fait qu'il s'agisse d'un résultat très important» a déclaré le directeur d'un institut américain qui a pris part au projet. «Depuis 20 ans, tous les tests de vaccins ont été des échecs, a-t-il continué. Aujourd'hui, c'est comme si nous nous avancions à tâtons sur un chemin sans lumière et qu'une porte s'ouvrait. Nous pouvons commencer à poser des questions très importantes.»

«Il s'agit d'une avancée scientifique très importante et nous donne l'espoir qu'un vaccin efficace puisse être possible dans le futur, a affirmé un porte-parole de l'armée américaine. C'est la première preuve qu'un vaccin contre le VIH peut protéger contre l'infection.»

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Reuters

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte