Culture

«Friends», la série préférée des professionnels des séries télé

Temps de lecture : 2 min

Hollywood Reporter a publié cette semaine le Top 100 des séries de ceux qui les font. Avec des fortes disparités en fonction du sexe ou de la profession.

Panneau publicitaire pour le final de la série Friends en 2004 (REUTERS/Fred Prouser FSP/HB)
Panneau publicitaire pour le final de la série Friends en 2004 (REUTERS/Fred Prouser FSP/HB)

Le magazine américain The Hollywood Reporter a publié le 16 septembre 2015 le classement des cent séries préférées des professionnels des séries (producteurs, réalisateurs etc...). Sur le même modèle que le classement du meilleur film des professionnels d'Hollywood publié le 13 septembre où Le Parrain arrivait premier, 2.800 professionnels du monde des séries ont été interrogés. Friends occupe la première place, talonnée par Breaking Bad, X-Files et Game of Thrones en quatrième position.

Mais un nouvel article du magazine paru le 17 septembre montre aussi combien ce classement est variable selon le sexe et la profession de la personne interrogée. Si les hommes placent Les Simpsons à la quatrième position, la série n'est que 53e après le seule vote des femmes. Visiblement, les stéréotypes ont la peau dure puisque, dans le même ordre d'idée, la série Sex and the City est troisième chez les femmes, mais seulement 43e pour les hommes.

En ce qui concerne les différences selon les professions, I love Lucy est la série chouchoute des producteurs exécutifs, Friends des acteurs et des publicitaires. Quant aux réalisateurs, ils ont un penchant pour Breaking Bad. Les scénaristes, eux, sont des aficionados d'X-Files. Les métiers de l'artisanat ont, eux, plutôt plébiscité Will & Grace.

Newsletters

Programme

Programme

«Les Enfants d'Isadora» ou le cinéma qui danse

«Les Enfants d'Isadora» ou le cinéma qui danse

Autour d'un solo composé par Isadora Duncan il y a un siècle, le film de Damien Manivel déploie au présent un très bel ensemble d'émotions dont la quête de beauté illumine le quotidien.

En Chine, Macron a joué la carte du soft power

En Chine, Macron a joué la carte du soft power

Entouré de personnalités du monde artistique, le président a profité de son séjour à Shanghai puis Pékin pour concrétiser un certain nombre de partenariats entre institutions françaises et chinoises.

Newsletters