Partager cet article

La porcelaine, «une des rares choses qui procurait du plaisir» au chef des SS

Himmler à Dachau, le 8 mai 1936. German Federal Archives/Sammlung Berlin Document Center.

Himmler à Dachau, le 8 mai 1936. German Federal Archives/Sammlung Berlin Document Center.

Le Guardian publie un long papier qui détaille l'amour particulier que les nazis portaient à la porcelaine. Elle servait notamment de cadeau en de très nombreuses occasions. Florilèges.

Tout a commencé en 1935 dans l'usine d'Allach au nord ouest de Munich. C'est là raconte Edmund de Waal, dans un long article publié sur le site du Guardian, que trois membres dévoués des SS ont construit une petite usine mitoyenne d'une villa.

«Le plan était de créer de la porcelaine qui était digne du parti nazi.»

Car il se trouve que les nazis appréciaient particulièrement la porcelaine. Dans une lettre datant de 1943, Heinrich Himmler, le chef des SS avait ainsi expliqué que c'était «l'une des rares choses qui [lui] procuraient du plaisir».

L'usine délocalisée à Dachau

Résultat, la porcelaine était offerte comme cadeau à de très nombreuses occasions comme «les anniversaires, mariages et naissances d'enfants de SS».

À cause de la trop grande demande, l'usine fut délocalisée au camp de concentration de Dachau, qui se trouvait à quelques kilomètres et où des prisonniers furent réquisitionnés pour sa fabrication. En 1943, ils étaient ainsi une centaine à y travailler.

Pour tout savoir de l'amour de la porcelaine chez les nazis, allez consulter l'article dans son intégralité sur le site du Guardian.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte