Monde

Augmenter le nombre de réfugiés fait partie de la stratégie de Bachar el-Assad

Temps de lecture : 2 min

Le président syrien bombarde les civils pour créer des réfugiés et fortifier son État.

Douma, dans la banlieue de Damas, en février dernier (REUTERS/ Bassam Khabieh )
Douma, dans la banlieue de Damas, en février dernier (REUTERS/ Bassam Khabieh )

L'afflux de réfugiés ne s'explique pas que par la guerre qui ravage la Syrie. Selon Mike Giglio et Munzer al-Awad, deux contributeurs de Buzzfeed, il s'agit aussi d'une stratégie pensée par le président Bachar el-Assad et appliquée depuis le début du conflit en 2011.

«Ses forces ont travaillé à rendre les régions détenues par l'opposition invivables pour les rebelles, comme pour les civils –une tactique [qui] garantie de créer des réfugiés en masse.»

Ces propos rejoignent ceux d'une source anonyme du département d'État américain citée dans l'article.

Andrew Tabler, spécialiste de la Syrie au Washington Institute for Near East Policy, précise également la nature confessionnelle de la stratégie de Bachar el-Assad. Le président syrien cherche à «déplacer les sunnites de ces régions [contrôlées par les rebelles] pour fortifier son État». En effet, le président syrien appartient à la communauté des allaouites, une minorité dont la doctrine est issue du chiisme. Ces frappes ciblées lui permettent donc d'affaiblir l'opposition à son régime.

Deux millions de Syriens vivent en état de siège

Selon Pierre Desbareau, coordinateur pour la Syrie chez Médecins sans frontières, environ 2 millions de personnes vivent en état de siège dans le pays.

Face à la brutalité qui augmente d'années en années et aux bombardements incessants, les civils n'ont plus d'autres choix que de quitter le pays. Douma, dans la banlieue de Damas, est l'une des premières localités à s'être soulevée contre Bachar el-Assad en 2011. Elle est depuis pilonnée presque quotidiennement; les quatre cinquième de sa population ont fui. Ceux qui restent vivent un enfer.

Slate.fr

Newsletters

L'auteur d'un double meurtre trahit par les données GPS de sa montre

L'auteur d'un double meurtre trahit par les données GPS de sa montre

C’était une Garmin Forerunner.

Brexit, l'impossibilité d'une île

Brexit, l'impossibilité d'une île

Triple éclairage historique, sémantique et littéraire sur l'accord de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne en mars prochain.

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

Jyoti et Neha se sont habillées en hommes pendant des années pour aider leur père malade.

Newsletters