Partager cet article

En 1945, un sous-marin allemand piégé par ses (trop) ingénieuses toilettes

Type VIIC/41 U-995. Laboe Naval Memorial via Wikipedia

Type VIIC/41 U-995. Laboe Naval Memorial via Wikipedia

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un U-Boot a failli couler à cause d'une mauvaise manipulation de la chasse d'eau par le capitaine... Résultat, l'équipage fut tué ou capturé.

Le site War is Boring raconte l’histoire peu connue d’un sous-marin allemand de la Seconde Guerre mondiale de type VIIC, le U-1206, piégé par son système de chasse d’eau pourtant à la pointe du progrès de l’époque. Les Alliés avaient fait le choix d’installer une fosse septique dans leurs sous-marins, et stockaient donc les eaux usées pendant toute la durée de la mission. Les Allemands avaient pris de l’avance technologique en équipant leurs U-Boots d’un système de délestage des déchets organiques directement dans la mer, et naviguaient donc plus légers.

Sur les premiers sous-marins, le système ne fonctionnait que lorsque le navire plongeait peu profondément, à un niveau où la pression sous-marine restait faible. Quand les vaisseaux plongeaient plus bas, l’équipage n’avait d’autre choix que de se retenir… Puis les ingénieurs allemands ont mis au point des toilettes dernier cri qui permettaient de tirer la chasse même sous haute pression. Les déchets étaient acheminés vers une série de sas sous pression, puis renvoyés dans les mers comme «une sorte de torpille de caca», selon l’expression imagée du site spécialisé. 

L’ingénieux système était tellement complexe qu’un opérateur était formé sur chaque sous-marin pour s’assurer de l’ordre exact dans lequel les valves devaient être ouvertes et fermées pour que les eaux partent dans la bonne direction.

Il actionne la mauvaise pompe

Lors d’une mission en avril 1945 en Mer du Nord, le jeune capitaine du U-1206, Karl-Adolf Schlitt, décide d’aller satisfaire ses besoins, mais il n’a pas été formé au maniement du système de chasse. Il appelle un ingénieur à l’aide, et celui-ci actionne la mauvaise pompe, «déversant accidentellement un torrent d’eaux usées et d’eau de mer dans le sous-marin» touchant les moteurs électriques, provoquant alors une réaction chimique dégageant du dioxyde de chlore.

L’équipage doit faire surface, malheureusement pour lui à quelques miles des côtes écossaises, et est rapidement attaqué par l’aviation britannique qui tue plusieurs hommes. Le capitaine ordonne l’abandon du navire, et les membres de l’équipage furent capturés. Le capitaine est mort en 2009.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte