Économie

Il gagne au loto, divorce, et va empocher les gains

Temps de lecture : 2 min

Un Chinois a décidé de ne pas partager ses 600.000 euros avec sa femme.

Extrait de l'affiche du film «Ah! si j'étais riche», avec Jean-Pierre Darroussin (2002).
Extrait de l'affiche du film «Ah! si j'étais riche», avec Jean-Pierre Darroussin (2002).

En 2002, dans Ah! Si j’étais riche, Jean-Pierre Darroussin interprétait le rôle d’Aldo, un loser qui, du jour au lendemain, gagne au loto la somme de 10 millions d’euros. En procédure de divorce, il décide de tout cacher à sa femme pour ne pas partager le butin et vivre sa vie de célibataire millionnaire comme il l’entend.


Il est peu probable que ce film soit sorti en Chine, mais il semble qu’Aldo n’ait pas été le seul à avoir monté ce plan diabolique. The Independent raconte que Liu Xiang, heureux gagnant de 4,6 millions de yuans (638.000 euros) à la loterie, a décidé de divorcer avec sa femme avant d’aller empocher ses gains. Le tout sans la prévenir de sa nouvelle fortune, bien évidemment.

Un quart du butin remis

Quand elle a appris de quelle trahison elle était victime, son ex-femme a décidé de le poursuivre en justice. Son ancien compagnon a beau avoir affirmé que le timing entre le divorce et la réception des gains était un coïncidence, il a été condamné et a du lui verser un quart du butin, soit près un peu plus de 150.000 euros. Le plan aurait pu être parfait si un ami du couple n’avait pas décidé de les appeler à leur domicile pour les féliciter…

Mais Liu Xiang s’en sort plutôt bien car, comme l’expliquait le South China Morning Post en août dernier, un autre gagnant à la loterie expliquait qu’il attend ses gains depuis près de trois ans. En conflit avec le vendeur du ticket, il a dû dépenser 111.000 euros en frais d’avocats mais les proches de l’escroc se sont échappés avec tout l’argent qu’il lui restait.

Newsletters

Le plastique est le nouveau charbon des émissions de gaz à effet de serre

Le plastique est le nouveau charbon des émissions de gaz à effet de serre

L'industrie américaine de plastique émettra davantage de gaz à effet de serre que celle du charbon d'ici 2030, alerte un nouveau rapport.

Bercy

Bercy

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

En se prononçant pour la construction de nouveaux réacteurs, Macron remet le sujet à l'ordre du jour. À droite, c'est clairement oui, à gauche, c'est plutôt non, avec plus ou moins de clarté.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio