Monde

Un Anglais parti rejoindre Daech se plaint du manque de politesse des djihadistes

Temps de lecture : 2 min

Omar Hussain tient un blog très documenté sur son quotidien.

Capture de la page d'accueil du blog d'Omar Hussain.
Capture de la page d'accueil du blog d'Omar Hussain.

Depuis qu'il est parti rejoindre l'État islamique en 2014, Omar Hussain qui est originaire de High Wycombe près de Londres, tient un blog très complet sur son expatriation djihadiste. La presse anglaise relaie régulièrement ses commentaires sur son quotidien en Syrie: il y a quelques mois, il se plaignait des corvées d'épluchage de patates et des djihadistes qui exagèrent leurs faits d'armes sur Twitter pour attirer des épouses.

Ce mois-ci, Hussain, dont le nom de guerre est Abu Saeed Al Britani, a choisi de décrire les mauvaises manières de ses collègues djihadistes dans un texte intitulé: «Clash culturel: comprendre la race syrienne», rapporte The Telegraph.

Ils ne font pas la queue et te prennent tes chaussures

Il prévient les autres Occidentaux qui seraient tentés par le djihad que le manque de politesse des combattants peut être assez désagréable.

Ils ne respectent pas les files d'attentes –«cela peut faire trente minutes que tu fais la queue, et là, un Arabe débarque et passe devant toi»–, ils ne savent pas conduire ni se tenir correctement à table.

Parfois, tu rentres dans un immeuble et quand tu t'en vas, tu vois quelqu'un qui marche cent mètres devant toi avec tes chaussures

Hussain, qui est parfois surnommé le djihadiste de supermarché car il travaillait dans un supermarché avant de partir, se plaint aussi qu'on lui a souvent volé ses chaussures: «Nos frères Syriens pensent que tout le monde partage ses chaussures.»

«Parfois, tu rentres dans un immeuble et quand tu t'en vas, tu vois quelqu'un qui marche cent mètres devant toi avec tes chaussures. C'est assez pénible.»

La bataille du chargeur téléphonique

Un autre point mentionné dans la liste est la tendance de ses camarades à utiliser son chargeur de téléphone portable pour recharger leur propre appareil.

«Ils n'hésitent pas à débrancher ton chargeur pour recharger leur téléphone», souligne-t-il.

Selon The Independent, Omar Hussain, est déjà apparu dans plusieurs vidéos de propagande de l'État islamique, et en avril, il avait posté dix offres d'emplois pour ceux qui voudraient rejoindre l'EI sans se battre, dont attaché de presse, enseignant en madrasa, créateur de bombes et entraîneurs de fitness pour djihadistes.

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Attentat terroriste au Kenya, festival Kumbh Mela en Inde et inondations dans les camps de réfugiés syriens... La semaine du 12 janvier en images.

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

WeChat et Tiktok sont deux applications et réseaux sociaux très populaires dans le pays.

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

C’était une Garmin Forerunner.

Newsletters