Monde

La police israélienne bientôt autorisée à tirer sur les Palestiniens au fusil d'assaut?

Temps de lecture : 2 min

Le Premier ministre en a fait la demande. L'emploi de telles armes n'était jusqu'ici autorisé qu'à l'armée en Cisjordanie.

Un policier israélien devant la mosquée Al-Aqsa le 15 septembre 2015 (REUTERS/Ammar Awad)
Un policier israélien devant la mosquée Al-Aqsa le 15 septembre 2015 (REUTERS/Ammar Awad)

Un calme précaire s'est instauré sur l'esplanade des mosquées, à Jérusalem, où des heurts se produisaient depuis dimanche entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes. Des jeunes s'étaient alors retranchés dans la mosquée Al-Aqsa pour empêcher des visiteurs juifs de pénétrer sur l'esplanade.

Mardi 15 septembre, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a annoncé l'adoption d'une ligne plus dure et demandé l'autorisation pour la police d'utiliser des fusils d'assaut Ruger.

Pas de nouvelle législation

Selon la réglementation israélienne, l'armée est autorisée à utiliser des snipers et des fusils d'assauts Ruger calibre 22 lorsque de «grosses pierres sont jetées et que les chefs sont certains que des vies sont en danger», explique le quotidien Haaretz. Ces armes leurs avaient été interdites pendant quelques années après la seconde Intifada et la mort de nombreux jeunes palestiniens avant d'être de nouveau autorisées en Cisjordanie. La police, elle, n'a pour l'heure le droit d'utiliser que des mesures de dispersion comme les tirs à balles en caoutchouc ou les tirs de gaz lacrymogènes.

Or, le 15 septembre, Benyamin Netanyahou, a demandé au procureur général de «déployer des snipers pour viser les attaquants», rapporte Israel National News. Haaretz précise que «les participants à la réunion d'urgence de Netanyahou mardi ont dit qu'autoriser la police à suivre ces lignes directrices ne nécessiterait qu'un ajustement interne de la police, et non un changement de législation».

Newsletters

La France ne veut pas de ses djihadistes, la Turquie non plus

La France ne veut pas de ses djihadistes, la Turquie non plus

Les extrader sert la rhétorique anti-occidentale du président turc pour gagner du crédit auprès de l'opinion publique de son pays.

Si vous êtes assez riche, vous pouvez vous acheter une nationalité

Si vous êtes assez riche, vous pouvez vous acheter une nationalité

Une vente de «passeports dorés» s’est tenue à Londres cette semaine.

Un mystère de l'Égypte antique s'épaissit encore

Un mystère de l'Égypte antique s'épaissit encore

D’où provenaient les millions d’ibis placés en offrandes dans les tombes égyptiennes?

Newsletters