Partager cet article

Les femmes, la part d'ombre du film «Straight Outta Compton»

Aldis Hodge, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Neil Brown Jr., O’Shea Jackson Jr., le cast de «Straight Outta Compton» © Universal Pictures

Aldis Hodge, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Neil Brown Jr., O’Shea Jackson Jr., le cast de «Straight Outta Compton» © Universal Pictures

Personnages secondaires ou évincés de l'histoire, les femmes racontent en filigrane le machisme et l'environnement violent des rappeurs de NWA. Présentations.

Si les femmes sont omniprésentes dans la superproduction Straight Outta Compton, le biopic de NWAgroupe de rap star de la fin des années 1980 – en salle ce mercredi 16 septembre, ces personnages ne font, au mieux, que de brèves apparitions. Elles surgissent sans être vraiment présentées et repartent souvent tout aussi brusquement, poussant le spectateur à se demander ce qui a bien pu leur arriver. Qui sont, dans la vraie vie, les femmes de Straight Outta Compton? Nous avons décidé d’en combler les lacunes.

 

1.Verna GriffinLa mère de Dr. Dre

Dans le film: Au cours d’une dispute avec son fils qui a raté un entretien d’embauche pour faire de la musique, Verna (Lisa Renee Pitts) lui lance que tout le monde lui reproche de l’avoir eu trop jeune. Après la querelle, il quitte la maison et squatte les canapés chez des amis. Plus tard, elle réconforte Dre après la mort de son frère Tyree et lui assure qu’il n’en est pas responsable.

Dans la vraie vie: Lorsque Verna Griffin donna naissance à Dre, elle venait juste d’avoir 16 ans. Elle et le père de Dre, Theodore Young, voulaient tous deux être chanteurs. Selon Dr. Dre: The Biography, elle quitta son groupe, les Four Aces, lorsqu’elle tomba enceinte. Griffin et Young divorcèrent alors que Dre était encore très jeune. Griffin travaillait à plein temps et ne cessait de prôner à ses enfants l’importance de travailler dur et de se tenir à carreau. Elle vécut plusieurs relations violentes au cours de sa vie, et perdit trois fils –le premier d’une maladie alors qu’il avait 2 mois, le deuxième alors qu’il n’avait qu’1 jour et le troisième, Tyree, victime de la violence des gangs à 21 ans– comme elle le raconte dans ses mémoires, Long Road Outta Compton.

2.Cassandra Joy GreenePetite amie adolescente de Dr. Dre et mère et de son premier enfant

Dans le film: Cassandra est rebaptisée «Lavetta» (Aeriél Miranda). Elle vit avec la tante de Dre mais elle finit par le quitter parce qu’il passe sa vie en studio.

Dans la vraie vie: Greene avait 16 ans lorsqu’elle eut un fils, aspirant rappeur qui allait devenir Curtis «Hood Surgeon» Young, avec Dr. Dre (qui en avait alors 17). Comme dans le film, leur relation s’acheva peu de temps après la naissance de Young. Greene fréquenta un autre homme, Andre Weeks, qu’elle épousa et qui avait apparemment du mal à digérer l’ascendance de Young: selon ce dernier, lors d’une dispute son beau-père lui jeta: «Nigga chuis pas ton père! Tu veux savoir qui est ton vrai père? Ton vrai père c'est Dr. Dre.» Mais Weeks ne voulait pas que Young rencontre son père biologique, et disait: «C’est moi son père, y a pas d’raison qu’il le rencontre.» Young ne fit la connaissance de Dre qu’à 20 ans, après le divorce de Greene et Weeks.

3.Tomica Woods-WrightLa femme d’Eazy-E, productrice de Straight Outta Compton

Dans le film: Tomica (Carra Patterson) examine la paperasse d’Eazy-E avec son manager Jerry Heller et joue un grand rôle pour libérer son mari de l’emprise d’Heller. Elle est à ses côtés quand il meurt du sida, tout en étant terrifiée par l’annonce de la maladie: elle est enceinte.

Dans la vraie vie: Lors de ses deux premières rencontres non-officielles avec Eazy-E, Woods-Wright n’éprouva pas pour lui d’intérêt particulier. C’est lorsqu’elle apprit à connaître la personne derrière la personnalité que le courant se mit à passer. Comme dans le film, Woods-Wright se rappelle avoir aidé Eazy-E à gérer ses difficultés lorsqu’il dirigeait Ruthless Records et à s’occuper des «sangsues» en coulisses. Ni Woods, ni sa fille n'ont été contaminées par le HIV. Malgré tout l’héroïsme dont son personnage fait preuve dans le film, la vraie Woods-Wright n’est pas sans détracteurs –dont certains sont allés jusqu’à évoquer des théories du complot alambiquées sur son rôle dans la mort d’Eazy-E.

4.Kimberly WoodruffLa femme d’Ice Cube

Dans le film: Kim (Alexandra Shipp) apparaît au côtés de Cube lors de ses rencontres litigieuses avec son label, sans vraiment qu’on sache comment.

Dans la vraie vie: Woodruff et Ice Cube ont quatre enfants –trois fils et une fille–notamment O’Shea Jackson Jr., qui interprète le rôle de Cube dans le film. On ne sait pas grand-chose de la vie de Woodruff en dehors de son mariage avec Cube, et ils sont encore ensemble à ce jour.

5.Dee BarnesAncien présentatrice de «Pump It Up!»

Dans le film: Elle n’y est pas. 

Dans la vraie vie: La tristement célèbre agression de Dee Barnes, ancienne présentatrice de l’émission de hip-hop de la Fox «Pump It Up!» par Dre, en 1991, ne figure pas dans le film, ce qui est une monumentale omission. Le réalisateur, F. Gary Gray, a expliqué que l’affaire avec Barnes n’avait pas été incluse parce qu’avec une histoire aussi longue, il leur avait fallu choisir uniquement des choses qui «servaient le fil narratif».

Dre aurait agressé Barnes à cause d’une vidéo de l’émission de rap «Pump It Up!». Il s’agissait d’un montage de séquences montrant des membres de NWA critiquant Ice Cube, qui ne faisait alors plus partie du groupe, et d’autres d’interviews de Cube lui-même qui disait du mal d’eux. Barnes raconta que Dre l’avait brutalisée lors d’une soirée de lancement, quelques mois après la diffusion de la vidéo.

Voici ce qu'on put lire dans Rolling Stone

«Selon une déclaration de Barnes, Dre l’a saisie et “s’est mis à frapper son visage et le côté droit de son corps de façon répétée contre un mur près de l’escalier pendant que son garde du corps à lui retenait la foule. Après que Dre eut essayé en vain de la jeter dans les escaliers, il se mit à lui donner des coups de pieds dans les côtes et sur les mains. Elle s’échappa et courut se réfugier dans les toilettes des dames. Dre l’y suivit et “lui attrapa les cheveux par derrière et se mit à lui donner des coups de poings dans la nuque. Enfin, Dre et son garde du corps s’enfuirent en courant du bâtiment.»

Peu de temps après, à la fois MC Ren et Eazy-E exprimèrent leur approbation en disant, respectivement: «Cette salope l’a bien mérité» et «Yeah, bien fait pour cette salope».

Dans un récent reportage paru dans Rolling Stone, Dre évoque les accusations d’agression contre Barnes et Michel'le, une ancienne petite amie, en disant: 

«J’ai fait des putain de grosses conneries dans ma vie... J’étais jeune, totalement débile. Je dirais que toutes les allégations ne sont pas vraies –certaines le sont. C’est ce genre de choses que je voudrais pouvoir effacer… et il est hors de question que je refasse ce genre de connerie.» 

De son côté, Dee Barnes a réagi au film dans Gawker, où elle explique que si les producteurs ont eu raison de ne pas montrer l’incident, ils ont eu tort de le passer totalement à la trappe:

«La vérité est trop moche pour le grand public. Je ne voulais pas me voir représentée en train d’être battue, tout comme je ne voulais pas voir une représentation de Dre en train de frapper Michel’le… Mais il aurait fallu évoquer ce qu’il s’est passé. Lorsque j’étais assise là dans le cinéma, et que la chronologie du film a zappé mon agression sans la moindre évocation, je me suis dit: “Heuuu, qu’est-ce qui s’est passé là?” Comme beaucoup des femmes qui ont connu et travaillé avec NWA, j’ai été victime de la version révisionniste de Straight Outta Compton

Barnes souligne également que le film n’évoque pas de nombreuses autres rappeuses et productrices qui ont travaillé avec N.W.A. dans la vraie vie, comme Yo Yo, Jewell, The Lady of Rage, Tairrie B et Michel’le.

6.Michel'leChanteuse de R&B qui a eu un fils avec Dre et s’est mariée avec Suge Knight

Dans le film: Elle n’y est pas non plus.

Dans la vraie vie: Michel’le a eu un fils, Marcel, avec Dre. La chanteuse de R&B soutient que Dre était en permanence violent avec elle. Selon une récente interview accordée à VladTV, Michel’le n’a pas encore vu le film mais elle a une idée plutôt claire de la raison pour laquelle elle n’y figure pas: «Pourquoi Dre voudrait-il m'y mettre? … Je n'étais qu'une petite amie tranquille qui se faisait taper dessus et à qui on disait de s'assoir et de la fermer.»

7.Nicole Young (Nicole Threatt)La femme de Dr. Dre

Dans le film: Dr. Dre rencontre Nicole (Elena Goode) lors d’une des soirées folles d’Eazy-E, au moment où elle part (pour que l’on comprenne que ce n’est pas une fêtarde). Ils sortent ensemble et au bout d’un moment, Nicole dit à Dre qu’il faut qu’ils mettent la pédale douce parce que son fils est tout ce qui compte pour elle.

Dans la vraie vie: Young a été mariée au joueur de la NBA Sedale Threatt. Une des lettres que Dre lui envoya pendant qu’il lui faisait la cour est depuis devenue célèbre sur Internet. Ils se sont mariés en 1996 et sont toujours ensemble. Ils ont deux enfants, Truice and Truly.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte