Économie / Culture

Exclusif: on a retrouvé le programme télé de Vincent Bolloré

Temps de lecture : 2 min

Voici la grille des programmes de Canal+ telle que pourrait l'annoter le patron français.

On a connu des moments plus sympas du côté de Canal+. La chaîne dont Vincent Bolloré est devenu l'actionnaire principal au début de l'été 2015 est sous le feu des projecteurs depuis la rentrée. Comme l'a listé Reader, entre la fin du Grand Journal de Renaud Le Van Kim et l'arrivée d'une nouvelle version avec plus de culture, et de la politique «lorsque l'actualité le justifie», la censure d'un documentaire sur le Crédit Mutuel, le retrait de la plateforme de replay d'un reportage critique sur l'OM de Vincent Labrune, la déprogrammation (censure?) de celui sur la guerre Sarkozy-Hollande, mais aussi l'arrivée des Guignols en crypté, qui parleront «moins de politique et plus de Kim Kardashian et de Kanye West», ou plus récemment, le vrai-faux départ de Bruce Toussaint de la Matinale et la mauvaise ambiance du côté d'iTélé, Canal+ fait la une des rubriques consacrés aux médias.

De notre côté, nous avons imaginé à quoi pourrait ressembler la grille d'une journée des programmes de Canal+ commentée par son principal actionnaire.

Slate.fr

Newsletters

Les ultra-riches sont prêts à payer 13.000 euros de plus pour mieux dormir en avion

Les ultra-riches sont prêts à payer 13.000 euros de plus pour mieux dormir en avion

Le sommeil, ça n'a pas de prix.

Donnons aux «personnes en difficulté» les moyens de ne plus «déconner»

Donnons aux «personnes en difficulté» les moyens de ne plus «déconner»

En déclarant vouloir «responsabiliser» les pauvres qui «déconnent», le président entend exercer son pouvoir sur les personnes en difficulté, à l'instar d'un patron au XIXe siècle.

Le burn-out n'est pas qu'une maladie de millennials

Le burn-out n'est pas qu'une maladie de millennials

Il ne toucherait que la génération internet à l'exclusion des autres. Or, c'est bien parce que tout le monde est concerné que le burn-out mérite une réponse collective.

Newsletters