Partager cet article

L’origine du mot anglais «fuck» remonte au Moyen-Âge

Fuck | Lali Masriera via Flickr CC License by CC

Fuck | Lali Masriera via Flickr CC License by CC

Le «mot en f-» a été repéré par un chercheur dans un manuscrit datant de 1310.

Il a beau être d'une incroyable vulgarité et désigner l’acte sexuel,  le mot «fuck» est utilisé aujourd’hui, à l’instar du «p*****» ou du «merde» en France, comme un quasi-réflexe quand il s’agit d’exprimer sa colère ou son exaspération dans les pays anglo-saxons. Il suffit de regarder les compilations des films de Quentin Tarantino pour s’en convaincre. Sur Twitter, il est apparu plus de 23 millions de fois lors des 30 derniers jours, et sa popularité dans le moteur de recherche Google ne cesse de grandir.

Paul Booth, chercheur à l’université anglaise de Keel, explique aujourd’hui que pour comprendre l’origine sexuelle et vulgaire de ce mot, il faut remonter jusqu’au XIVe siècle. Le site medievalist.net, qui relaie le fruit de ses recherches, explique qu'il est tombé sur le mot «fuck» alors qu’il faisait des recherches sur le règne d’Édouard II

«Roger Fuckebythenavele»

L’historien a «repéré le mot dans le nom “Roger Fuckebythenavele dans des rouleaux de plaidoyer de la cour du comté de Chester à partir du 8 décembre 1310.» Ce nom est mentionné trois fois en tout jusqu’au 28 septembre 1311, date où l'homme en question a fini par être banni par la cour. Mais comment ce jeune homme a-t-il hérité d’un tel nom? La mention du «navel» («nombril» en français) accolé au mot «fuck» laisse peu de place à l’imagination.

«Cela peut faire référence à un jeune inexpérimenté en matière de sexe, explique Paul Boot au Daily Mail, puisqu’il est indiqué ici le fait de “faire l’amour avec le nombril, ou alors comme un équivalent extravagant du mot “andouille, qui désigne ici un homme si stupide qu’il pensait qu’il s’agissait de la bonne façon de faire l’amour.»

Dans une interview accordée à Vice, le chercheur raconte qu’il a même prévenu l’Oxford English Dictionnary pour leur signaler ce nouveau mot et leur proposer de l’inclure dans leur prochaine édition. Reste à savoir si le prestigieux ouvrage acceptera d’intégrer dans ces pages ce terme au sens si particulier.

Un dérivé du mot soldat

Ce n’est évidemment pas la première fois que le mot «fuck» apparaît. Le Daily Mail rappelle que ce mot est d’origine germanique et qu’il était déjà apparu dans un autre nom, celui de John le Fucker. Mais à l’époque, son sens était tout autre, il ne désignait pas un acte sexuel mais c'était un dérivé de «fulcher», qui signifiait «soldat».

Le mot découvert par l’historien anglais devient donc la référence sexuelle la plus ancienne du mot. Jusque-là, les connaisseurs gardaient en mémoire un poème de 1475 qui mélangeait anglais et latin. On pouvait y lire «fvccant vvivys of heli», que l’on pourrait grossièrement traduire par: «Ils ne sont pas au paradis car ils ont b**** les femmes d’Ely.» 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte