Partager cet article

Comment Albert Jacquard est mort une deuxième fois, sur Twitter

Capture d'écran Twitter

Capture d'écran Twitter

Albert Jacquard est mort. Non pas que la nouvelle soit très récente —le généticien est décédé le 11 septembre 2013—, mais ce 13 septembre 2015, quelques utilisateurs de Twitter et personnalités, comme le directeur exécutif de France 5, Michel Field, —qui a depuis supprimé son tweet— et la secrétaire d'Etat chargée de la famille, des personnes âgées, de l'autonomie et de l'enfance, Laurence Rossignol, lui ont rendu hommage.

Mais alors pourquoi une personne qui est morte il y a deux ans bénéficie soudain de toute cette attention? Pour comprendre, il faut chercher son nom sur Twitter, puis remonter les résultats de recherche.

Parmi ceux qui ont propagé cette nouvelle, quelques journalistes, le journal Sud Ouest (qui s'est depuis excusé de cette maladresse), et des comptes avec beaucoup d'abonnés, comme Jean-Noël Lafargue, qui a raconté cette histoire sur son blog.

«J’étais tranquillement devant mon mur Facebook lorsque je vois qu’un article du Point, partagé par deux amis, annonce la mort d’Albert Jacquard. Je clique, je vois la date: le 12 septembre à 12:33. Nous sommes le 13. Je vérifie sur Wikipédia qui confirme que le décès date du 11 septembre. Cela me rappelle aussitôt une anecdote sans intérêt que je m’empresse de partager sur Twitter»

Au fil de ses tweets, et des réponses il réalise vite son erreur, avant de la regretter:

«À présent, la rumeur de la mort toute récente d’Albert Jacquard va continuer à être diffusée, par ma faute, et ceux qui la propageront seront à leur tour raillés pour leur manque d’attention.»

Les autres, pour la plupart, ne s'en sont pas rendu compte. Laurence Rossignol, elle, s'en est finalement sortie par une pirouette.

Bien joué.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte