Sports

Test: quel fan de Roger Federer êtes-vous?

Temps de lecture : 2 min

Etes-vous un inconditionnel de la première heure, un fan du personnage, un admirateur du héros dont la France est privé, un amateur de victoires ou un «Nadaliste»? Répondez à ces dix-sept questions (comme autant de tournois du Grand Chelem) pour le savoir.

Roger Federer va tenter de remporter son 18e tournoi du Grand Chelem, dimanche 13 septembre, contre Novak Djokovic en finale de l'US Open. L'aura du joueur suisse traverse les continents et les générations. Sûrement êtes-vous personnellement attentif/ve au résultat de la finale. Mais savez-vous ce qui vous touche vraiment dans ce que dégage le Suisse ? Vous aurez la réponse avec notre test de personnalité en 17 questions –autant que de victoires en Grand Chelem pour l'instant.

Voici aussi quelques articles de Slate à lire sur Roger Federer:

L’US Open 2015 sera-t-il pour Federer le Masters 1986 de Nicklaus?

Ce que Djokovic, Federer, Murray et Nadal disent, et comment ils le disent

Avec Federer, le spectacle est aussi au niveau du sol

La preuve par huit que Roger Federer est resté suisse

Si vous pensez que Federer doit prendre sa retraite, vous vous trompez lourdement

Cédric Rouquette Journaliste

Newsletters

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

Avec elles, aucune interruption intempestive pendant les matchs pour cause de faute supposée ou d'animosité.

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les stars du ballon rond et les grands patrons gagnent presque les même salaires. Il est pourtant mieux vu de toucher 100 millions d'euros par an quand on est footballeur que quand on est PDG.

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Non, les (vrais) alpinistes ne rêvent pas de l'Everest

Les amoureux de la montagne et de ses sommets vertigineux abandonnent peu à peu l'ascension de l'Everest ou du Mont Blanc au profit de riches touristes, novices en la matière.

Newsletters