Tech & internet / Monde

Quand la photo de Jeremy Corbyn, nouveau chef du Labour, est retweetée par Donald Trump

Temps de lecture : 2 min

L’élection dès le premier tour de Jeremy Corbyn à la tête du Labour, le parti travailliste britannique, a donné lieu à une explosion de joie dans les sphères militantes de gauche, mais le nouveau leader du parti a reçu un soutien que personne n’attendait. Corbyn, le candidat de l’aile gauche d’un parti où les «blairistes» réformateurs ont longtemps été majoritaires, s’est retrouvé sur le fil twitter de Donald Trump, le candidat milliardaire à l’investiture républicaine aux Etats-Unis, dont la popularité est due à ses accents nationalistes, anti-élites et anti-immigrés.

Cet alignement politique improbable a été rendu possible par un utilisateur de twitter qui a piégé Trump: le jeune homme a tweeté une photo de Jeremy Corbyn, l’a adressé au compte twitter de Trump tout en accompagnant la photo du texte:

«Mon père pense à voter pour la première fois pour vous.»

Et comme Donald Trump ou la personne qui gère son compte n’a jamais entendu parler de Jeremy Corbyn, le message a été retweeté sur le compte, ses animateurs pensant qu’il servirait la campagne de Trump et l'image de candidat du peuple qu'il cherche à installer.

Piéger le compte de Donald Trump est une activité populaire chez les «trolls» actifs sur les réseaux. L’année dernière, l’un d’eux lui avait envoyé une photo d’un couple, indiquant qu’il s’agissait de ses parents décédés, soi-disant grands admirateurs de l’homme politique, et demandant à ce que Trump retweete la photo en leur mémoire. Il s’agissait en réalité d’une photo de Fred et Rose West, de célèbres tueurs en série britanniques.

Slate.fr

Newsletters

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

Le Gouvernement indonésien assume avoir demandé la suppression de ce compte au réseau social, qui dément pour sa part avoir satisfait à sa demande.

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

À la lumière des agissements outranciers de la Ligue du LOL, il est temps de dénoncer ce médium dont on détourne la raison première pour mieux distiller sa petite haine au quotidien.

Se servir de la reconnaissance faciale lors d’un procès, une délicate question éthique

Se servir de la reconnaissance faciale lors d’un procès, une délicate question éthique

Aux États-Unis, le procédé commence à être utilisé dans des affaires mineures.

Newsletters