Monde

James Holmes, le tueur du cinéma d'Aurora, a reçu des milliers de lettres de fans

Temps de lecture : 2 min

Ces jeunes fans se sont données le surnom de «Holmies»

/
Extrait d'une des lettres envoyée par une fan à James Holmes.

En août dernier, James Holmes a été condamné à la prison à vie pour avoir tué douze personnes dans un cinéma de la ville d'Aurora dans le Colorado en 2012. Depuis son arrestation juste après le crime, il a reçu environ quatre mille lettres de soutien en prison, la plupart d'admiratrices, rapporte le New York Daily News.

Le bureau du procureur local vient de rendre publiques des centaines de pages de lettres, qui révèlent la fascination exercée par ce meurtrier schizophrène, non seulement sur des adolescentes, mais aussi sur des mères de famille qui s'identifient plus à lui qu'aux parents des victimes.

«Tu es incroyablement mystérieux et ça m'attire», écrit une admiratrice. Une autre le compare à «une colombe dans la rosée du matin».

Certaines lui écrivent car elles n'ont personne à qui se confier: «Si je parle à mes amies, elles me jugent et je deviens l'amie bizarre [...] J'ai juste besoin de quelqu'un qui m'écoute et me comprenne.»

Une admiratrice venant du Tennessee lui a écrit qu'elle tricotait une écharpe de la couleur de ses cheveux (probablement lorsqu'ils étaient teints en orange). Beaucoup lui disent qu'elles pensent à lui, qu'elles s'inquiètent et qu'il peut leur écrire quand il veut. Les enveloppes contiennent souvent des photos, que Holmes a accroché au mur pour décorer sa cellule de prison.

La plupart des lettres publiées ont été envoyées juste quelques mois après la fusillade, mais selon les officiels de la prison, Holmes continue d'en recevoir assez régulièrement, et lors de son procès, plusieurs fans avaient fait le déplacement, dont une qui s'est mise à hurler «ne le tuez pas», avant d'être évacuée de la salle.

En prison, Holmes a aussi reçu de l'argent: environ 4.600 dollars de personnes qui n'étaient pas de sa famille, selon le shérif local.

Comme le rappelle Amanda Hess sur Slate.com, les Holmies, du nom que ces jeunes fans se sont données, sont aussi actives sur Tumblr, avec une activité qui oscille entre commentaires sur l'apparence du tueur («il était vraiment canon dans son armure pare-balles») et débats sur la maladie mentale et la peine de mort.

On retrouve le même dualité chez les fans de Djokhar Tsarnaev, qui a été condamné à mort en mai pour les attentats de Boston. Ses admiratrices sont à la fois des groupies qui le trouvent mignon, et des complotistes persuadées qu'il est innocent et manipulé par le gouvernement.

Slate.fr

Newsletters

Il voit la tornade se rapprocher de chez lui, mais continue à jouer à «Fortnite»

Il voit la tornade se rapprocher de chez lui, mais continue à jouer à «Fortnite»

«Il restait encore deux personnes dans ma partie.»

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»

«Les médias ont tendance à se concentrer sur les questions négatives au sujet des cultures amérindiennes, explique la photographe Carlotta Cardana, et, même s'il est certainement important de discuter de ces questions et de leurs causes...

Vladimir Poutine était bien le premier chef d'État à vouloir féliciter Trump pour son investiture

Vladimir Poutine était bien le premier chef d'État à vouloir féliciter Trump pour son investiture

Pas de chance, c'est Theresa May qui l'a eu en premier...

Newsletters