Culture

Pendant 17 ans, les Français ont été les seuls à bien prononcer le nom de Voldemort

Temps de lecture : 2 min

Big up la France.

Voldemort, grand méchant de la saga Harry Potter.
Voldemort, grand méchant de la saga Harry Potter.

Dans la saga Harry Potter, les sorciers ont tous été élevés dans la crainte du seigneur des ténèbres, et avaient pour interdiction de prononcer son nom. Seul le petit héros à lunettes a osé briser le tabou et provoquer Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom: Voldemort.


Le mercredi 9 septembre 2015, un moldus (un humain), a lui aussi osé mentionner Tu-Sais-Qui par son vrai nom, mais s’est distingué en utilisant la bonne prononciation. Comme l’explique le Huffington Post, tout a commencé sur Twitter, où l’auteure de la saga J.K. Rowling à relayé le tweet d’un certain Michael Lucero.

Celui-ci explique que le «t» à la fin du nom de Voldemort est «silencieux», citant lui-même J.K. Rowling, qui s’est empressée de dire qu’elle est «quasi certaine d’être la seule à le prononcer de cette façon».

Pour nous, bons Français que nous sommes, cette nouvelle ne casse pas trois pattes à un canard. Le nom Voldemort étant composé de trois mots français, sa prononciation n’a aucun mystère pour nous. Mais pour nos camarades anglo-saxons, cette nouvelle a reçu un accueil bien différent, que l’on pourrait aisément résumer avec ce gif:

En effet, le nom étant identique dans la version originale, beaucoup de fans ont prononcé son nom «à l’anglaise», «Voldemorte», en prononçant le «t» à la fin. Pendant 17 ans. Sur Twitter, les fans ont vite réagi, certains pour s’excuser, d’autres pour s’étonner: les huit films ont gardé la mauvaise prononciation toutes ces années.

Comble du scandale, même le Google anglais se trompe.

Pendant que certains noient leur chagrin dans une bièrebaurre, il faut pourtant préciser que ce détail n’a rien de nouveau. Sur Twitter, un compte le précisait déjà il y a quelques semaines, et sur YouTube en 2011, Prononciation Book frôlait le scandale quand il expliquait que les deux versions se valaient.

Les fans les plus avertis ont aussi en mémoire une interview que J.K. Rowling avait donnée en 2009 et où elle précisait déjà la bonne prononciation. «Est-ce Voldemorte? Ou Voldemort?», lui avait-on demandé. «Je dis “Voldemort“, mais je suis la seule.» Même la page anglaise de Wikipédia consacrée à Voldemort précisait l’anecdote dès 2010. Dans la version audio des premiers livres, le narrateur Jim Dale prononçait lui aussi son nom de la bonne manière, certainement alerté par l’origine française de Voldemort. Mais, comme le précise WIRED, avec la sortie des films et la diffusion de la mauvaise prononciation, le narrateur a adapté sa diction en conséquence, et les fans avec… À l’avenir, nous proposons donc à nos camarades anglo-saxons un nouveau surnom pour le seigneur des ténèbres: Celui-Dont-Il-Faut-Bien-Prononcer-Le-Nom.

Slate.fr

Newsletters

Avec «The Mountain», Rick Alverson allume un feu glacé et hypnotique

Avec «The Mountain», Rick Alverson allume un feu glacé et hypnotique

L'«odyssée américaine» d'un médecin sur les routes pour pratiquer des lobotomies et du jeune homme qui l'accompagne dessine un vertigineux parcours dans une société fascinée par ses démons.

Derrière «Catch 22», une histoire corse

Derrière «Catch 22», une histoire corse

La série est une adaptation signée George Clooney du roman de Joseph Heller dont les racines biographiques plongent au cœur de l’île de Beauté.

Le remontage d'«Avengers: Endgame» sans femme n'est pas une simple blague

Le remontage d'«Avengers: Endgame» sans femme n'est pas une simple blague

Comme on le pressentait, réaliser et diffuser ce montage ne serait finalement pas qu'une blague mais un acte d'opposition à un groupe.

Newsletters