Tech & internet

AuteursEnDanger, ou comment le Syndicat national de l'édition s'est fait troller en ligne

Temps de lecture : 2 min

AuteursEnDanger.com

Du bon gros trolling comme on l'aime. Depuis ce mardi 8 septembre, un site AuteursEnDanger.com est en ligne et demande «Qui veut faire peur aux auteurs et aux lecteurs»?

A l'intérieur, des liens pour savoir si «les auteurs sont ceux qui ont le plus à craindre du partage et de la gratuité» ou si «les industries culturelles, pour défendre leurs intérêts et leur modèle économique, se cachent derrière la protection des auteurs de façon plus ou moins légitime». Ils renvoient vers plusieurs sites et blogs dont celui de Calimaq, spécialiste de la propriété intellectuelle.

Le nom du site est une référence directe à l'autre site (auteursendanger.fr) monté pour la sortie du livre de l'avocat Richard Malka, La gratuité, c'est le vol, où le «héraut du Syndicat national de l'édition», comme le décrit Le Monde, avance des arguments «pour expliquer que "la remise en cause du droit d’auteur serait un mirage de la modernité"».

Forcément, ce genre d'affirmations n'a pas plu à tout le monde, dont l'auteur du site parodique. Il expliquait sur Twitter avoir tout simplement acquis le nom de domaine (auteursendanger.com) qui n'était pas réservé, une pratique pourtant courante.

Restait à savoir comment, il avait à savoir que le nom de domaine allait être AuteursEnDanger. Actualitté, qui l'a contacté, livre la réponse:

«Voyant, dans un billet de Livres Hebdo, la mention du nom de domaine, AuteursEnDanger.com, l’intéressé se lance dans une petite recherche et constate que le nom de domaine n’est pas réservé. Erreur de nos confrères? Ou du Syndicat? Le coup aurait été gros: récemment, le SNE avait déjà connu quelques soucis de réservation de nom de domaine, et une fois encore, c’était les auteurs qui avaient manqué d’en pâtir.»

Newsletters

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

Le meilleur repaire des blagues entre patelins n'est plus le PMU, mais Instagram. Les mèmes régionaux y fleurissent et donnent aux querelles de clochers un côté cool.

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Attendus quotidiennement devant chez eux ou leurs studios par des fans toujours plus jeunes, les nouvelles stars de YouTube sortent du silence pour évoquer un phénomène largement amplifié par les réseaux sociaux.

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Personnalités politiques, marques et médias tentent de s'installer sur ce réseau social, non sans difficultés. Exit l'image et les faux-semblants, ici tout se veut authentique.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters