Partager cet article

Offrez-vous un authentique Olafur Eliasson, star internationale de l'art contemporain, pour 55€

Chargeur Little Sun. ©Olafur Eliasson

Chargeur Little Sun. ©Olafur Eliasson

Pierre Bellemare aurait sans doute aimé nous proposer dans son téléshopping la plus récente œuvre d'Olafur Eliasson, star interplanétaire de l'art contemporain.

Il n'est pas rare que les œuvres de l'artiste islando-danois, qui s'arrachent en galerie comme aux enchères, dépassent le millions d'euros. Il n'est pas un seul grand musée d'art contemporain qui, dans le monde, ne possède ou n'ait au moins exposé l'une de ses œuvres.

Pourtant, sa plus récente création n'est pas réservée aux visiteurs de la Tate Modern ni aux collectionneurs d'art contemporain: pour 55 euros, vous allez pouvoir vous offrir une œuvre authentique d'Olafur Eliasson. Le «Little Sun Charge» est un chargeur solaire, comme son nom l'indique. Avec la complicité de l'ingénieur Frederik Ottesen, Eliasson a oeuvré à la capture du soleil, élément fondamental de son œuvre.

Olafur Eliasson: The Weather Project ©Olafur Eliasson

En 2012, le duo présentait déjà sa petite lampe solaire «Little Sun», et Eliasson en profitait pour donner une explication à ce qui semblait être une drôle de bifurcation: «nous sommes tous connectés par le soleil». Plongeant la Tate Modern dans le noir, Eliasson avait invité les visiteurs à déambuler dans les couloirs du musée londonien –rappelant qu'une fois la nuit tombée, 20% de la planète reste dans l'obscurité. Le «Little Sun» avait été conçu comme une possible solution pour quelque 1,6 milliard de personnes n'ayant que difficilement accès à une source d'électricité (dont 670 000 qui en sont totalement privés), utilisant le biais de «l'art pour sensibiliser le public au problème de l'accès à l'énergie et à l'inégalité de sa distribution aujourd'hui.»

Cette fois, Ottesen (qui planche également sur les avions entièrement mus à l'énergie solaire) et Eliasson ont imaginé une version améliorée de leur lampe solaire, doublée d'un chargeur: en 5h d'ensoleillement, votre téléphone sera entièrement chargé.

© Olafur Eliasson

Eliasson et Ottesen ont présenté le prototype du «Little Sun Charge» sur Kickstarter –et la somme récoltée va déjà bien au-delà de la somme nécessaire. 

En commandant dès à présent l'objet, il est proposé à 55€ au lieu de 120 – ce qui deviendra son prix de vente officiel après sa date de livraison mondiale, prévue pour mars 2016.

Plus tentant encore, une contribution de 1600€ vous verra devenir le fier propriétaire d'un «Little Sun Charge» et d'un dessin à l'encre signé de la main d'Olafur Eliasson.

Et si vous êtes snob ou n'avez aucun problème d'argent (ou les deux), vous pouvez aussi devenir «Ambassadeur solaire» pour 7000€. Bien que, pour cette dernière offre, il ne soit pas facile de comprendre précisément de quoi il retourne et c'est sans doute pour ça qu'Olafur Eliasson propose aux wannabe Solar Ambassadors de le retrouver pour en discuter dans son studio, à Berlin.

En fait de studio d'artiste, Eliasson y emploie 90 personnes. C'est donc un studio de création, un laboratoire de recherches scientifiques, une (grande) cuisine aussi: tout le monde partage son repas, quatre jours par semaine. C'est aussi un lieu d'expérimentations, qui seront bientôt consignées dans un livre de recettes aux éditions Phaïdon.

On y croise, parait-il, des scientifiques, des ingénieurs, des architectes ou des designers –mais en ce qui concerne la présence de designers, le doute nous submerge à bien regarder le «Little Sun Charger». Ce code couleur, là, bleu et jaune, ça ne vous évoque rien?

En résumé, une noble cause servie par un objet joli comme une veilleuse Ikea.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte