Sports

[VIDÉO] L'ace qui a peut-être sauvé le Grand Chelem de Serena Williams

Temps de lecture : 2 min

L'Américaine n'est plus qu'à deux matchs du titre qui lui permettrait de rejoindre Steffi Graf.

Serena Williams a dû lutter, mais la numéro un mondiale n'est désormais plus qu'à deux matchs du premier Grand Chelem pour une joueuse de tennis depuis celui de Steffi Graf, en 1988. L'Américaine s'est imposée dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 septembre en trois sets (6-2, 1-6, 6-3) face à sa sœur, Venus, en quarts de finale de l'US Open.

Après un deuxième set très compliqué, Serena Williams servait en début de troisième manche et alors qu'elle menait 30-15, a concédé une double-faute, permettant à Venus de revenir à 30-30, raconte Jeremy Stahl sur Slate.com.

«Mais une Serena qui n'avait peur de rien a claqué un ace à 160 km/h pour mener 40-30, et a laissé échapper un cri de soulagement inhabituel chez elle (les matchs entre les deux sœurs sont généralement très sobres). Elle a ensuite terminé le jeu avec un autre ace.

À la fin du match, Serena a expliqué avoir été soulagé d'avoir réussi à s'accrocher dans ce jeu crucial. “Garder mon service dans le troisième set était la seule chose à laquelle j'arrivais à penser”

La sœur cadette des Williams affrontera en demi-finale l'Italienne Roberta Vinci, tombeuse de la Française Kristina Mladenovic en trois sets (6-3, 5-7, 6-4).

Newsletters

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Les plus performantes et célèbres de ces personnes cachées derrière un costume peuvent toucher un salaire annuel à six chiffres.

Les Tokyoïtes hésitent quant aux JO

Les Tokyoïtes hésitent quant aux JO

La cérémonie d'ouverture est toujours prévue pour le 23 juillet 2021.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

Newsletters