Partager cet article

Une conférence sur l'homéopathie finit en overdose collective aux hallucinogènes

Amanita muscaria | Toi & Moi via Flickr CC License by CC

Amanita muscaria | Toi & Moi via Flickr CC License by CC

Trois jours après, aucun des participants n'était encore en état de répondre à la police.

En Allemagne, les participants d'une conférence sur la médecine alternative ont dû être transporté à l'hôpital à la suite d'une overdose collective aux hallucinogènes, rapporte Deutsche Welle.

On ne sait pas encore dans quelles circonstances ces vingt-neuf homéopathes et naturopathes ont ingurgité une drogue proche du LSD baptisée Aquarust. À l'arrivée des secouristes, les participants étaient en train de «tituber, de se rouler dans l'herbe et de dire n'importe quoi», selon la télévision allemande NDRBeaucoup souffraient de terribles crampes, et il a fallu cent soixante secouristes, quinze ambulances et un hélicoptère pour acheminer ces adeptes des médecines douces dans des cliniques de la région de Hambourg. 

Farce ou expérience collective ?

Trois jours après l'incident, aucun participant n'était encore en assez bon état pour pouvoir être interrogé, rapporte The Independent. La police n'a pour l'instant arrêté personne, et plusieurs pistes sont envisagées: l'ingestion d'Aquarust pourrait avoir été une sorte d'expérience collective, ou alors les membres de la conférence ont été victimes d'une farce qui a mal tourné.

Aux États-Unis, la drogue Aquarust  –ou 2C-E, de son nom chimique– est connue pour avoir causé le décès d'un jeune homme dans le Minnesota (ainsi que l'hospitalisation de dix personnes).

L'association allemande des praticiens de médecine douce a rapidement publié un communiqué pour préciser que ce genre d'accident n'était pas représentatif de leur profession:

«Nous ne connaissons pas les organisateurs de cette obscure conférence et de tels incidents ne seront pas tolérés par notre association. Malheureusement, la conférence de Handeloh donne une mauvaise image des professionnels de la médecine alternative... et nous tenons à préciser que ce genre d'acte ne correspond pas à l'esprit des thérapies naturelles.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte