Parents & enfants / Tech & internet

Un livre pour initier les bébés à la logique informatique

Temps de lecture : 2 min

Un Américain veut lancer une série d'ouvrages visant à familiariser les plus jeunes aux bases du raisonnement informatique.

La page d'accueil du projet de série de livres «Computer Science For Babies».
La page d'accueil du projet de série de livres «Computer Science For Babies».
Une première version de cet article parlait à tort de «code informatique» au lieu de «logique informatique», nous l'avons modifiée.

Et si on préparait les bébés à l’apprentissage du code informatique? C’est le projet d’Eric Redmond, relaté par DailyDot. Cet informaticien, père d’une petite fille et bientôt d'un second enfant, est ainsi le créateur de Computer Science For Babies, une série de livres en cours de financement visant à initier les plus jeunes à la logique informatique dès l'âge de 1 an.

De manière très concrète, les ouvrages ressemblent à n’importe quel livre pour enfants: en tissu, parfois munis d’un anneau de dentition, et ornés des personnages habituels (pingouins, chatons, panda...).

Que ceux qui auraient pris T'Choupi en horreur se rassurent, il ne s’agit pas ici d'ouvrages présentant des cours de code débités par un personnage mièvre. Le projet est bien plus pragmatique et malin: ces livres exposent aux bébés les bases de l'informatique en les familiarisant avec les concepts de base de la logique de programmation informatique («and», «or», «not», «o», «1»...).

«Coding goûters»

C’est d’abord pour ses propres enfants qu’Eric Redmond a eu l’idée de Computer Science For Babies. Il a d’ailleurs testé les prototypes sur sa propre fille et l’un de ses amis avant de développer un vrai projet à l’aide d’enseignants et d‘éducateurs de la communauté de Portland, et de lancer l’inévitable campagne de financement sur Kickstarter. Campagne qui a de bonnes chances d’aboutir et de lui permettre de publier les trois ouvrages prévus.

Les femmes sont encore marginalisées dans le secteur des technologies de l’information

Et ce n’est pas trop tôt. Il était temps que la programmation informatique soit appréhendée sous le prisme de la toute petite enfance, et que l’on commence à imaginer qu’il est possible de l'intégrer à la vie des bébés comme une compétence dont ils devront probablement s’emparer plus tard. Mais force est de constater que, comme souvent, il s’agit d’une initiative individuelle et spontanée. Il y a quelques années déjà, on s’extasiait sur les «coding goûters», ces ateliers de programmation pour enfants créés pour palier le manque d’ambition du système scolaire quand il s’agit d’informatique.

Un chantier urgent

Depuis, plusieurs outils ont été imaginés pour enseigner de manière ludique le code aux enfants et adolescents. À l’image de ce bracelet initant à la pratique du code et specifiquement destinée aux filles. Slate expliquait d’ailleurs pourquoi l’enseignement de la programmation aux petites filles constituait, en particulier, un chantier urgent tant les femmes sont encore marginalisées dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

On entend déjà les glapissements outrés des plus technophobes, mais leurs incantations n’y pourront pas grand-chose: la logique va enfin devenir un jeu d’enfant, de tout petit enfant même. À l’école, française notamment, c’est bien sûr une autre affaire.

Slate.fr

Newsletters

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Les mobilisations ont remis sur le devant de la scène médiatique les problématiques économiques et sociales des femmes élevant seules leurs enfants. Tant mieux.

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

On ne peut pas attendre des enfants qu'ils aient la capacité innée à résister à des manipulations cognitives aussi finement pensées.

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

À l’occasion de la sortie du huitième tome de la série, l’auteur Julien Neel revient sur la conception de sa BD culte. Papier réalisé par un journaliste de 43 ans et une jeune pousse de 10 ans.

Newsletters