Partager cet article

Quels sont les albums les plus décevants des dernières années?

Jay Z a plus déçu les critiques que sa femme Beyoncé, ici le 2 mai 2014 à Brooklyn. (REUTERS/USA Today Sports)

Jay Z a plus déçu les critiques que sa femme Beyoncé, ici le 2 mai 2014 à Brooklyn. (REUTERS/USA Today Sports)

Barbra Streisand, Moby ou encore les Black Eyed Peas font partie des tristes vainqueurs des albums ayant le plus déçu les critiques.

Vous connaissez certainement cette sensation en découvrant le troisième album d’un groupe ou d’un artiste qui vous passionne depuis plusieurs années déjà. Après un second disque souvent génial (c’est statistique), cette nouvelle moisson vous laisse sur votre faim. Les morceaux sont moins inspirés, parfois paresseux… bref, vous êtes déçu.

Mais quels ont été les albums les plus décevants de ces quinze dernières années? Le site Priceonomics a décidé de fouiller sur le site Metacritic, qui collectionne depuis 1999 les notes attribuées aux albums, mais en s'accrochant à certains critères: 

«Un premier ou un second album ne répondent pas forcément à des attentes, expliquent les auteurs de la recherche. Nous nous sommes donc particulièrement intéressés aux situations où un artiste a une discographie substantielle et pouvait alors surprendre ses fans avec quelque chose d’une qualité différente.»

La chute d'Outkast et des Black Eyed Peas

3.000 albums ont donc été comparés pour en sortir les vingt albums les plus décevants, et les résultats font logiquement ressortir des artistes pourtant très populaires. Ainsi, l’album Hotel de Moby, sorti en 2005, a reçu la note moyenne de 47 sur 100, bien en deçà de ses deux précédents albums, qui avaient reçu des notes de 84 et 61. 

On retrouve aussi le rappeur Common et son album Universal Mind Control (noté 53, contre 78 en moyenne pour les deux LP publiés avant). Même chose pour The Black Eyed Peas, Barbra Streisand, Lupe Fiasco, The Magic Numbers ou encore le groupe Outkast. Le grand Bruce Springsteen n’a pas été épargné non plus avec High Hopes, classé 38e album le plus décevant du XXIe siècle.


L'explosion Daft Punk

Bien sûr, il n’y a pas que des mauvaises surprises, et Priceonomics s’est aussi intéressé aux albums les plus surprenants, dans le bon sens du terme. Daft Punk se hisse sur la troisième marche du podium grâce au très attendu (et très redouté) Random Access Memories, sorti en 2013. 

Kany West, avec My Beautiful Dark Twisted Fantasy, Lenny Kravitz avec Black and White America, et même Beyoncé avec un album portant son nom et sorti en 2013, ont eu aussi surpris les critiques avec au moins 17 points de plus que leurs précédents albums. Mais la palme de la meilleure surprise de ces quinze dernières années reste The Ecstatic, sorti par Mos Def en 2009, qui récoltera une note de 81. C’est bien mieux que ses deux albums précédents, qui n’avaient eu qu’un 45 et un 59 sur 100.


Les grands perdants de ces calculs sont The Antlers, projet lancé par le chanteur et guitariste Peter Silberman et qui a sorti cinq albums entre 2006 et 2014. Non seulement le groupe arrive en tête des albums les plus décevants avec l'EP Together, mais il apparaît aussi comme le plus inconsistant, c’est-à-dire celui dont les notes se sont le plus dégradées en terme de notation au fil des années. Apparemment, les Dandy Warhols et Jay Z, c'était aussi mieux avant: ils héritent des tristes 8e et 9e places.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte