Partager cet article

L’affaire du jeune leucémique et de l’actrice-sosie d'Elizabeth II

Helen Mirren dans «The Queen».

Helen Mirren dans «The Queen».

Que se passe-t-il quand la reine ne peut pas rendre visite à un enfant à l’hôpital? Helen Mirren joue son rôle.

Bientôt 90 balais au compteur et pas prête à mordre la poussière: la reine Elizabeth II détiendra, le 10 septembre prochain, le record du plus long règne britannique. Depuis juillet, nous vous avons réuni vieux dossiers et anecdotes sur la monarque dure-à-cuire. Cette semaine, retour sur une remarque déplacée qui aurait bien pu ne pas lui faire une belle jambe.

Retrouvez l'intégralité de nos chroniques estivales.

Oliver Burton a 10 ans quand sa leucémie réapparaît pour la troisième fois. Cette fois, les médecins ne laissent aucun espoir à ses parents: Oliver n’a plus que quelques semaines devant lui.

C’est une histoire tragique dans laquelle il y a un peu de joli.

À l’annonce de la nouvelle, Catherine et James Burton décident de prendre la liste des «choses à faire avant de mourir» de leur fils. Oliver est atteint de trisomie 21, ce qui rend son corps particulièrement sensible aux médicaments. Un traitement intensif le conduirait à rester à l’hôpital durant les dernières semaines de sa vie. Pourquoi ne pas plutôt utiliser ce temps pour déplacer une ou deux montagnes?

Dans les choses à faire avant de mourir, Oliver a placé «rencontrer la reine Elizabeth II» tout en haut de la liste.

La Fondation nationale des enfants atteints de leucémie écrit donc à la reine. Elle répond que malheureusement, son emploi du temps ne lui permet pas de prendre rendez-vous avec toutes les personnes qui souhaiteraient la rencontrer. 

La reine Elizabeth à Londres le 9 novembre 2008. REUTERS/Toby Melville

L’entourage d’Oliver ne se dégonfle pas pour autant.

Il faut juste trouver une parade.

La Fondation a alors une idée. Et si Oliver rencontrait quelqu’un qui lui ressemble beaucoup? Disons, un sosie de la reine d’Angleterre?

Les sosies de la famille royale ont une certaine popularité outre-Manche. Certains, comme celui de Kate Middleton, sont assez troublants. Encore faut-il qu’ils puissent jouer la comédie face à un petit garçon.

Une seule personne remplit les critères de sélection.

Reine de théâtre

Helen Mirren joue à ce moment-là le rôle de la reine Elizabeth II sur les planches londoniennes. La Fondation lui demande si elle serait d’accord pour remplacer Sa Majesté au pied levé. Elle accepte. Une rencontre est organisée dans les coulisses du théâtre de la pièce.

«Je pensais que ça durerait deux minutes, le temps d’entrer et de sortir», confie un ami de la famille au Daily Mail.

Le rendez-vous avec le sosie de la reine s’avère peut-être plus satisfaisant qu’un rendez-vous avec la version originale.

Des pâtisseries anglaises et du thé sont servis à Oliver, qui arbore sa plus belle cravate pour l’occasion. Le garçon peut jouer avec les deux corgis de la pièce. Quand il demande à la monarque si elle peut lui signer son Union Jack, non seulement elle le signe, mais en plus elle décide de le faire chevalier. «À partir de maintenant, tu seras Sir Oliver», commande la reine. L’enfant est ravi.

Helen Mirren, accompagnée d’un comédien qui joue son valet, ne quitte pas son costume. James Burton, le père d’Olivier, raconte qu’«elle est restée dans son personnage tout le temps. Oliver a cru que c’était la vraie reine, et c’est tout ce qui compte».

La reine Elizabeth II n’y a pas vu d’objection non plus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte