Partager cet article

«Vous êtes en sécurité»: le message de la municipalité de Vienne aux réfugiés

A la gare de Vienne, le 6 septembre 2015. REUTERS/Dominic Ebenbichler.

A la gare de Vienne, le 6 septembre 2015. REUTERS/Dominic Ebenbichler.

De nombreux journalistes ont relayé, dimanche 6 septembre, un message posté, en anglais et en arabe, à la gare de Vienne, où sont arrivés ces dernières vingt-quatre heures des milliers de réfugiés acheminés en autobus depuis la Hongrie, après que l'Autriche et l'Allemagne ont accepté de les recevoir.

«Bienvenue,

 

Nous sommes préparés à vous soutenir durant votre séjour et alors que vous continuez votre voyage. Des membres des Chemins de fer fédéraux autrichiens (OBB) [l'équivalent autrichien de la SNCF, ndlr], de Caritas, des services médicaux de la ville de Vienne  et de la police sont ici, à la gare de Vienne, pour vous rencontrer.

 

Vous pouvez reconnaître tous les membres de notre équipe d'assistance à leur tenue spéciale. Si vous avez une question, n'hésitez surtout pas à la leur poser.

 

Beaucoup de Viennois nous soutiennent dans nos distributions de nourriture et d'eau. Des interprètes sont disponibles. Tout secours médical dont vous pourriez avoir besoin peut être fourni sur le site.

 

Nous faisons tout notre possible pour organiser notre soutien.

 

Vous êtes en sécurité.

 

La municipalité de Vienne.»

A la gare de Munich, des réfugiés ont été accueillis par des applaudissements et des cris de «Bienvenue en Allemagne», comme le montre cette vidéo de la BBC.

 
#MigrantCrisis

"Welcome to Germany" - People applaud and greet migrants with gifts as they arrive in Munich#DesperateJourneysLive updates: http://bbc.in/1LQprLQ

Posted by BBC News on Saturday, September 5, 2015


Comme le raconte l'agence Reuters, «l'Autriche et l'Allemagne ont ouvert leurs frontières à des milliers de migrants et de réfugiés épuisés, que les autorités hongroises ont acheminés en autocar à la frontière après avoir tenté en vain d'empêcher leur passage». De son côté, l'AFP explique que «le chef de la diplomatie autrichienne, Sebastian Kurz, a exhorté l’UE à "ouvrir les yeux", estimant que l’évacuation en bus des migrants par la Hongrie montrait "à quel point c’est le bazar en Europe en ce moment".»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte