Tech & internet

Google supprime le résultat de recherche qui affirmait que les juifs contrôlent Hollywood

Temps de lecture : 2 min

Si vous tapiez «qui contrôle Hollywood» dans le moteur de recherche de Google, il vous répondait «les juifs».

Google |  Capture d’écran YouTube de la vidéo de présentation du nouveau logo

Jusqu’à ce vendredi 4 septembre, si vous demandiez à Google «qui contrôle Hollywood», le moteur de recherche vous aurait répondu: «les juifs».

Le service de Google qui se retrouve sous le feu des projecteurs et des critiques est celui des réponses directes. Comme l’explique le Guardian :

«Avec ce service, le moteur de recherche de Google cherche à diminuer le temps que les utilisateurs passent à chercher une information en répondant à des recherches fréquentes avec un algorithme.»

Si vous lui demandez, par exemple, qui est le président des États-Unis, il vous répond ceci:

Le problème, c’est donc quand l’algorithme fait ressortir ce type de résultat:

«uhhhhh, hey google, tu vas peut-être vouloir vérifier ton algorithme»

Comme le détaille le quotidien britannique:

«Une recherche "qui contrôle Hollywood" apporte automatiquement la réponse "les juifs" avec un lien vers un article de juillet 2014, du New Observer, un site "pensé pour présenter les informations sans la tournure que leur donnent les médias contrôlés". Le site a publié des articles sur "l’invasion non-blanche de l’Europe" et "l’inondation du tiers-monde", ainsi que des théories du complot antisémites. [...]

Contrairement à d’autres résultats de recherche gênants, cette petite boîte ne semble pas être le résultat d’un bombardement Google, cette technique où un certain nombre de sites font un effort collectif pour altérer les résultats de recherche liés à un terme. Au lieu de cela, il semble que tout ceci soit remonté à cause de la nature des articles écrits sur les groupes qui "dirigent Hollywood".»

Interrogé par une journaliste du New York Daily News, un porte-parole de Google a affirmé que le résultat avait depuis été supprimé:

«Nous vous assurons que les opinions exprimées par de tels sites ne sont en aucune façon approuvées par Google.»

Re/code rappelle de son côté que l'entreprise américaine avait connu des problèmes similaires en juin, quand une recherche sur ce qui était arrivé aux dinosaures renvoyait la réponse d’un site créationniste.

Mais ce ne sont pas les seuls que Google a dû affronter ces derniers mois. Sur Maps taper «nigger house» renvoyait les gens vers la Maison Blanche, indique le Telegraph. Des utilisateurs avaient également trouvé un robot Android en train d'uriner le logo d'Apple dans Google Maps, pas loin d'Islamabad, au Pakistan.

Slate.fr

Newsletters

Arrêtez de mettre les boss en copie de vos mails

Arrêtez de mettre les boss en copie de vos mails

D'abord, rapporter, c'est pas bien. Et c'est tellement contre-productif.

Comment une chanson de plus de 20 ans atteint-elle le milliard de vues sur YouTube?

Comment une chanson de plus de 20 ans atteint-elle le milliard de vues sur YouTube?

«Take on Me» de a-ha, «Smells Like Teen Spirit» de Nirvana et «Zombie» des Cranberries s'apprêtent à rejoindre un club très fermé, qui ne compte pour le moment que trois membres.

Après le Black Friday, le Single Day chinois s’ancre en France

Après le Black Friday, le Single Day chinois s’ancre en France

Le Black Friday et le Cyber Monday ont déferlé ces dernières années en France. Mais le Single Day, la «journée des célibataires» chinoise du 11 novembre, symbole de soldes massives lancées en 2009 par AliExpress, trace aussi son sillon.

Newsletters