Partager cet article

Comment éternuer, pleurer, rire, roter et ronronner dans toutes les langues

Capture d'écran du Tumblr de James Chapman

Capture d'écran du Tumblr de James Chapman

Achoo! Hat xi! Hapsu! Eichi! A-psik! Hatschi! Achhee! Apchkhi! Atchim! Hakushon! Qu'est-ce qu'on dit? À vos souhaits.

Aïe! Ouille! C'est un cri du cœur au moment où votre petit doigt de pied se cogne dans la table basse. Et pourtant, ce qui vous semble naturel est en fait une construction culturelle. En anglais, on crie «ouch!», en coréen «aya!», en suédois «aj!» et en allemand «aua!».

James Chapman, jeune illustrateur anglais, s'est pris de passion pour ces interjections, ces petits mots invariables présents dans toutes les langues qui expriment des émotions (Beurk) ou restranscrivent divers bruits (Bang!).

Après un tumblr couronné de succès où il les a toutes mises en image et un livre sur les différents bruits attribués aux animaux à travers le monde, il lance sur Kickstarter une campagne de financement participatif pour son nouvel ouvrage: «How to sneeze in japanese» («Comment éternuer en japonais»).

On y apprend par exemple les différents bruits des baisers. Si en France on «smack», en Angleterre, on s'embrasse en «mwah», en chinois en «boh», en lituanien en «pakst» et en portugais en «chuac». Petit manque toutefois, l'hindi et l'arabe, qui se trouvent parmi les langues les plus parlées au monde, brillent par leur absence.

Des langues très malléables

Nous pensons tous entendre le même son, mais lorsqu'il s'agit de l'interpréter et de le coucher sur papier, nous nous apercevons combien nos différentes langues se révèlent malléables.

Ainsi, les rires se trouvent restranscrits différemment dans les BD étrangères: les Espagnols se marrent en «Ja Ja», les Russes en «Xa Xa», les Japonais en «Huhuhuh». Même chose pour les sons de déglutition et de rots: nos «gloup» et «burp» se trouvent remplacés par des «goku» et «gefu» en japonais, ou «schlürlf» et «rülps» en allemand.

Même chose pour notre cri du ventre «Miam!» qui se voit changé en «Nyam!» (coréen), «chomp!» (anglais), «chrup chrup» (polonais)...

Si vous voulez ronfler correctement en bulgare, il faudra troquer votre «Ron pchi» contre un «Hurrr».

La liste est longue et de nombreuses onomatopées (boum boum ou clap! clap!) et autres bruits de bouche (euuuh... et chuuut) sont à découvrir sur le tumblr et dans le futur livre de ce jeune artiste de 25 ans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte