Économie

Voler en troisième classe sur un tabouret

Temps de lecture : 2 min

En avion comme dans le métro: assis face à face sur des tabourets inconfortables et serrés. C'est en gros le projet avancé par DesignQ, cabinet de conseil spécialisé en solutions pour le secteur des transports. DesignQ était notamment connu pour avoir dessiné les confortables fauteuils de Virgin Atlantic. Mais cette fois-ci, il s'est attaqué au transport de masse. Selon le Corriere della Sera, asseoir les voyageurs sur des tabourets pourrait devenir la solution pour permettre aux compagnies aériennes à bas coûts (low cost) de survivre et de gagner la bataille contre les compagnies traditionnelles. Il s'agit de rentabiliser au maximum les vols, notamment le carburant et la place. Le projet de DesignQ consiste tout simplement à créer une troisième classe dans les avions constituée de rangées de tabourets. En gardant la place couloir ou fenêtre, les passagers se retrouveraient un peu comme dans un avion de transport militaire les uns face aux autres.

Le prix du billet serait bien entendu beaucoup moins cher que la classe économique actuelle et la réduction pourrait être de l'ordre de 30%. Il y aurait bien plus de passagers dans les avions. Howard Guy, un des fondateurs de DesignQ, admet que s'asseoir l'un en face de l'autre n'est pas vraiment très confortable ni très agréable, mais il ajoute: «considérons le concept d'un point de vue strictement commercial. L'espace, le luxe et les fauteuils volumineux diminueraient, mais ce serait surtout le prix du billet qui baisserait».

L'objectif est de parvenir à augmenter de 50% le nombre des passagers sur un avion, en éliminant de nombreux fauteuils pour privilégier les tabourets. Cette déco singulière serait uniquement mise en place, dans un premier temps, sur des trajets courts et pour des vols n'excédant pas 80 minutes.

Cette idée avait déjà été avancée par Micheal O'Leary, le créatif directeur général de RyanAir, qui avait imaginé remplacer une partie des fauteuils par des sièges verticaux, où les voyageurs seraient dans une position entre débout et assis, avec tout de même des ceintures de sécurité. La compagnie irlandaise est en négociation avec Boeing pour faire aménager ainsi des cabiens sur certains modèles du constructeur américain. DesignQ a, de son côté, l'intention de proposer son projet à plusieurs compagnies aériennes asiatiques.

[Lire l'article complet sur Corriere della Sera]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: DesignQ

Slate.fr

Newsletters

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Une attitude «fort regrettable», a commenté sa direction.

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Faut-il les conserver ou les supprimer?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Newsletters