Partager cet article

Mario a-t-il un pénis?

Figurine Mario géante à Tokyo, juillet 2015 | Thomas Peter/Reuters

Figurine Mario géante à Tokyo, juillet 2015 | Thomas Peter/Reuters

La question de la sexualité du personnage de jeu vidéo en taraude plus d’un.

L’univers de Mario Kart est a priori dénué de sexe. Si le petit personnage à casquette reçoit un baiser de la Princesse Peach, la demoiselle en détresse, après une course, c’est bien tout.

Pourtant, sa sexualité en taraude et inspire visiblement plus d’un. Comme l’explique un article du site Kill the screen, Mario est à l’origine (comme beaucoup d’autres personnages de jeux vidéo) de détournements et de parodies à caractère sexuel. Un film pornographique intitulé Super Hornio Bros, où il est incarné par Ron Jeremy, existe d’ailleurs. Il date de 1993.

Cependant, dans les vidéos parodiques sexuelles où il reste le héros, on ne voit pas son sexe. Mario reste habillé, chapeau sur la tête. Même quand ses réactions, comme le fait de rougir, traduisent une émotion, le spectateur n’a pas totalement accès à son corps. Comme le souligne le journaliste Claytom Purdom, «l’emplacement favori des parties génitales de Mario […] c’est dans sa salopette ou dans le corps d’un autre personnage de jeu vidéo». Notamment parce que ce type de vidéo exploite les fantasmes masculins. L'accent est ainsi davantage mis sur le corps féminin, en l'occurrence ici Princesse Peach, la partenaire sexuelle de Mario.

Tradition du détournement grivois

Détourner de manière grivoise des personnages de fiction qui appartiennent à des univers enfantins ou asexuels est relativement répandu sur Internet. Il existe par exemple un GIF soi-disant empruné au dessin animé «Steamboat Willie» qui revient souvent, dans lequel Mickey perce du fromage suisse à l'aide de son sexe.

Mais, dans le cas du jeu vidéo, la part de projection de la sexualité du joueur sur le personnage est peut-être d'autant plus importante. Claytom Purdom, auteur de l’article sur Kill the screen, explique:

«S’il [Mario] est la synecdoque du joueur, ses mouvements au laser n'étant que ce que le joueur veut qu'ils soient, si sa bonté fondamentale incarne la bonté et le courage à l'intérieur de chacun, alors l'existence de son pénis n'a d'importance que dans la mesure où le joueur se pose la question en rapport avec son corps.»

Le journaliste précise que lui, quand il déshabille Mario, ne trouve qu'une salopette enfilée sur une autre, à l'infini. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte