Histoire / Monde

Voici les dernières potences médiévales d’Europe

Temps de lecture : 2 min

Ces anciens lieux d’exécutions se situent près de Visby, petite commune suédoise, et rendent les balades terriblement charmantes.

Les vieilles potences de Visby, en Suède. / Artifex via FlickrCC License by

Les potences de Galgerbet, qui s’élèvent sinistrement au sommet d’une petite colline de la municipalité de Visby, sont effrayantes. Mais elles sont aussi un site historique important, un des seuls sites d’exécution, si ce n’est le seul, de la période médiévale qui a été restauré.

Les potences ont été construites autour du XIIIe siècle pour exécuter les criminels locaux. Quand on les utilisait, les grands piliers en pierre, entourés d’un petit mur, supportaient les poutres en bois où étaient pendus les criminels par des cordes ou des crochets. Ce site à exécutions a été établi au sommet d’une colline pour que les potences soient visibles depuis la mer, pour mettre en garde les étrangers qui en venaient et les habitants de la région contre les conséquences de leurs éventuels comportements criminels.

Les excavations archéologiques ont montré qu’il y avait une trentaine de personnes enterrées près des potences, problablement toutes exécutées. Quelques corps se trouvaient même dans des cercueils en bois, un luxe comparé aux autres, et appartenaient certainement à la classe aisée des citoyens, ce qui indique qu’il n’y avait pas que des criminels de base qui étaient exécutés.

Les potences auraient été utilisées jusqu’en 1845. Avec une histoire remplie d’exécutions, elles sont aujourd’hui un tragique rappel du passé mais sont en fait plus souvent vues comme une charmante composante de balades dans la nature.

Galgberget | allielovestea via Flickr CC License by

Atlas Obscura

Newsletters

Le bidet (enfin) à la conquête des États-Unis

Le bidet (enfin) à la conquête des États-Unis

L'invention française longtemps délaissée outre-Atlantique est en bonne voie pour séduire les Américains.

L'élégance de «ballerine légère» que Jackie Kennedy doit à Hubert de Givenchy

L'élégance de «ballerine légère» que Jackie Kennedy doit à Hubert de Givenchy

Décédé le 10 mars à l’âge de 91 ans, le couturier français était sans conteste le préféré de la Première dame la plus emblématique des États-Unis.

L'histoire rocambolesque de l'acteur qui s'est fait passer pour un général durant la Seconde Guerre mondiale

L'histoire rocambolesque de l'acteur qui s'est fait passer pour un général durant la Seconde Guerre mondiale

Les services secrets britanniques ont brouillé les pistes en 1944 en utilisant l’acteur Clifton James, pour interpréter le rôle de sosie du général Montgomery.

Newsletters