HistoireMonde

Le mystérieux train nazi rempli d’or aurait été localisé, et il serait piégé

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 31.08.2015 à 14 h 19

Repéré sur The Daily Beast, BBC

Les responsables polonais se sont exprimés pour la première fois à propos de la légende du train nazi abandonné dans un tunnel en Pologne: ils affirment être sur sa trace.

Un explorateur local pointe sur une carte Walbrzych, la commune où se trouverait le train nazi | REUTERS/Kornelia Glowacka-Wolf/Agencja Gazeta

Un explorateur local pointe sur une carte Walbrzych, la commune où se trouverait le train nazi | REUTERS/Kornelia Glowacka-Wolf/Agencja Gazeta

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, une légende affirme qu’un train rempli d’or a été abandonné par les nazis en fuite en Pologne, comme nous l’expliquions le 20 août. Le train aurait été abandonné près de ce qui est aujourd’hui la cité polonaise de Wroclaw, coincé dans un tunnel. Bien qu’il fasse cent mètres de long, la région a été percée de nombreux tunnels par les nazis: il est donc probable que ce train soit caché dans les environs.

Deux chercheurs de trésor, un Polonais et un Allemand, qui réclament 10% du butin, avaient annoncé l’avoir localisé. Vendredi 28 août, le directeur du patrimoine du ministère polonais de la Culture a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il était certain à 99% d’être sur ses traces, sur le territoire de la ville de Wałbrzych. Selon lui, des tanks et des armes ont été trouvés dans la zone de recherche, et des photos par radar ont permis d’identifier un train équipé de tourelles, une découverte «exceptionnelle».

Confession sur son lit de mort

Toujours selon ce responsable, le train pourrait avoir transporté des armes, des bijoux, des œuvres d'art et des documents d'archive.

Le maire de la ville s’est également exprimé pour la première fois, confirmant que le train se trouvait sur le territoire de sa commune, sans révéler sa localisation exacte.

Le responsable du ministère affirme que la localisation aurait été rendue possible par la confession sur son lit de mort d’un homme qui avait aidé à sa dissimulation. Il a également demandé aux nombreux chercheurs de trésor passionnés par ce train de stopper leurs recherches, car il était fort probable que le train soit miné.

Des experts affirment qu'il existe au moins deux autres trains de ce type disparus en Pologne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte