Partager cet article

L’administration américaine veille sur la vraie recette de la mayonnaise

Finished | Jason Terk via Flickr CC License by

Finished | Jason Terk via Flickr CC License by

Pas d’alternative possible: pour mériter le nom de mayonnaise, une sauce industrielle doit absolument contenir de l’œuf, assure la FDA.

Le pot de Just Mayo, fabriqué par Hampton Creek, une entreprise de la Silicon Valley, ne contient pas un gramme d’œuf, un ingrédient pourtant primordial dans la vraie recette de la mayonnaise (un nom aussi utilisé en anglais). Cette mayo végétalienne est composée entre autres de protéines de pois dans sa version nature (il en existe avec des saveurs «chipotle», ail et sriracha). L’étiquette montre pourtant la silhouette d’un œuf, avec une petite plante poussant juste devant, ce qui est, selon Josh Tetrick, le directeur, une manière de montrer que le produit est composé de végétaux à la place des œufs…

En novembre dernier, le groupe Unilever, qui possède plusieurs grosses marques de mayonnaise (Hellmann’s Real Mayonnaise, Amora ou Maille…), a décidé d’attaquer Hampton Creek en justice, l’accusant de publicité mensongère. Sonavec un nom et un logo pouvant apporter de la confusion dans la tête du consommateur, persuadé d’acheter une «vraie» mayonnaise, la classique sauce froide qui contient bel et bien du jaune d'œuf.

Unilever a finalement laissé tomber la poursuite un mois plus tard, officiellement persuadé que Hampton Creek allait «à l’avenir prendre les mesures appropriées pour l’étiquetage de ses produits». Et Hampton Creek a continué a vendre ses pots de Just Mayo sans œufs, avec pas mal de succès.

Mais voilà que, dans une lettre d’avertissement officielle, envoyée le 12 août et rendue publique le 25, la FDA (Food and Drug Administration, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) est aujourd’hui formelle: il est interdit, sur le territoire américain, de nommer «mayo» un produit industriel qui n'est ne contient pas d'œufs et n'est donc pas considéré comme de la vraie mayonnaise, raconte le Guardian.

Normes de la mayo

Le document énumère plusieurs «violations importantes» des règlements, auxquelles l’entreprise devra répondre sous quinze jours. Le plus gros souci relevé est donc l’absence d’œufs, déjà dénoncée par Unilever:

«Conformément au standard d’identité de la mayonnaise, l’œuf est un ingrédient requis. Or, si on se base sur les informations fournies par l’étiquette, ce produit ne contient pas d’œufs. Nous notons que ce produit contient également des ingrédients additionnels qui ne sont pas permis par les normes, tel que l’amidon modifié, les protéines de pois et le béta-carotène, utilisé pour simuler la couleur du jaune d’œuf. Par conséquent, ce produit n’est pas conforme à la norme de la mayonnaise.»

Conformément au standard d’identité de la mayonnaise, l’œuf est un ingrédient requis

La FDA à propos de la mayonnaise végétalienne Just Mayo

Pour la FDA, un produit étiqueté «mayonnaise» doit contenir au moins 65% d’huile végétale et un ou plusieurs ingrédients «contenant du jaune d’œuf» (on est donc encore loin d’une bonne mayo maison aux œufs frais…). Et Just Mayo pourrait donc tromper les consommateurs:

«L’utilisation du terme “mayo” dans le nom du produit et l’image d’un œuf peut être trompeuse pour les consommateurs, car cela peut les amener à penser qu’il s’agit de l’aliment standardisé, la mayonnaise.»

L’avis de la FDA a aussi signalé que l’allégation «sans cholestérol» de Just Mayo était abusive, et que les indications nutritionnelles étaient incomplètes. La réponse officielle du producteur de fausse mayo n'est pas encore arrivée, mais le patron, Josh Tetrick, se dit optimiste quant au maintien du nom Just Mayo, et affirme que la FDA est déjà sensible à la démarche de la mayonnaise végétalienne.

Dans l’Union Européenne, le «Code des bonnes pratiques Mayonnaise» réglemente aussi la fabrication de la mayonnaise industrielle: elle doit contenir du jaune d’œuf (de poule), au moins 70% de matières grasses et, précision très rassurante, l’eau (souvent le deuxième ingrédient après l’huile dans la mayonnaise industrielle) «doit être de qualité potable». 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte