Santé / Sports

Personne n'a prévenu Usain Bolt, le Segway est une invention meurtrière

Temps de lecture : 2 min

Plus de peur que de mal pour le prodige jamaïcain qui a été heurté par un Segway, mais il ne faut pas oublier que le véhicule électrique peut causer des accidents très graves.

/
Usain Bolt se relève après avoir été heurté par un Segway, 27 août 2015. Reuters/ Kim Kyung Hoon

27 août, mondiaux d’athlétisme, Pékin. Usain Bolt savoure son énième triomphe, cette fois-ci au 200 mètres, face à la foule. Un Segway, un de ces transporteurs personnels à deux roues, portant un caméraman chinois le heurte inopinément et le fait trébucher. Plus de peur que de mal puisque l’athlète se redresse d'une élégante roulade arrière.


Mais ça ne tourne pas toujours aussi bien. Dans des articles remontant à 2010, on trouve des histoires à faire frémir sur les dégâts du gyropode. Rappelez-vous, cette année-là, le Segway tue son propre PDG (façon de parler), Jimi Heselden, qui chute d’une falaise. Comme le raconte The Telegraph, le millionnaire britannique avait racheté la société en 2009. Il décède en testant un nouveau prototype de transporteur.

Fractures à la jambe

Dans un autre article datant de la même année, publié par BBC News cette fois, l'Américaine Carol Drohan raconte comment elle a fini à l'hôpital en chirurgie d’urgence avec trois fractures à la jambe à cause d'un Segway. La professeure en médecine Mary Pat Mckay explique alors:

«(Les Segways) ont l’air cool, ils ont l’air plutôt faciles à utiliser, il y a un peu cette idée “Comment pourrais-je me faire du mal ? Je crois qu’on a prouvé que vous pouviez réellement vous blesser

Slate.fr

Newsletters

Commotions cérébrales: l'ovalie jusqu'à la folie

Commotions cérébrales: l'ovalie jusqu'à la folie

Une étude médicale sans précédent démontre que les commotions cérébrales augmentent le risque futur d’affections neuro-dégénératives et de maladie d’Alzheimer. Dans le même temps, le jeu de rugby devient de plus en plus violent.

Que faire pour les 20% de la population souffrant d'au moins une maladie mentale?

Que faire pour les 20% de la population souffrant d'au moins une maladie mentale?

La stigmatisation des malades mentaux continue à contrarier la prise en charge de beaucoup d'individus.

Vous avez mal, mais aucune raison d'avoir mal. On vous explique

Vous avez mal, mais aucune raison d'avoir mal. On vous explique

À l'origine de ces souffrances qui empoisonnent la vie sans qu'on sache vraiment d'où elles viennent.

Newsletters