Partager cet article

La chaîne de «répondre à tous» qui a rendu fou 33.000 employés de Reuters

Capture d'écran de l'option répondre à tous sur Gmail.

Capture d'écran de l'option répondre à tous sur Gmail.

Mercredi 26 août 2015, 33.000 employés de Thomson Reuters se sont retrouvés sur la même liste mail, rapidement inondés de messages envoyés avec l’option «répondre à tous».

Mercredi 26 août dernier, Twitter a été le défouloir de quelques-uns des employés de Reuters à la suite d'un e-mail envoyé par un certain Vince, victime de nombreuses réponses «à tous». Nous avons tous connus à plus ou moins grande échelle cette catastrophe du mail «répondre à tous», où, agacées de se trouver partie prenante d'une conversation qui ne les concerne ou ne les intéresse pas, plusieurs personnes répondent à tout le monde d’arrêter de leur écrire. Mais, comme le précise le Wall Street Journal, il est rare que cela concerne plusieurs milliers de personnes.

Le problème avec ce genre de virus auto-entretenu par ses propres victimes, c’est que, plus la liste est grande, et moins le problème risque de se résoudre rapidement. D’autant moins quand certains jouent les trolls en relançant intentionnellement le cauchemar, et sur 33.000 destinataires comme c'était le cas chez Reuters vous pouvez être sûr qu’ils seront nombreux.


La catastrophe n’a pas menacé le fonctionnement du système informatique de l’agence de presse, mais elle a tout de même considérablement ralenti la boîte mail de la plupart des victimes. L’événement a même propulsé le hashtag #ReutersReplyAllGate dans les tops trends:

Et elle ne s’est pas limitée aux États-Unis:

Le précédent de l'université de New York

Ce n’est pas la première fois qu’un tel bug de cette ampleur arrive. C’est l’université de New York qui détient le record de la pire catastrophe «répondre à tous» de l’histoire d’Internet. Fin novembre 2011, un étudiant répond sans faire exprès à 39.979 de ses camarades en voulant transférer un mail d’inscription à sa mère. Buzzfeed avait même catalogué les pires messages de trolls envoyés par les étudiants ce jour-là.

Normalement, l’option «répondre à tous» doit être désactivée pour ce genre de mail de masse. On vous souhaite de ne jamais vous retrouver dans ce genre de situation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte