Tech & internet / Économie

Googler certains mots suffit pour que Google envisage de vous recruter

Temps de lecture : 2 min

C'est ce qui est arrivé à un informaticien qui cherchait des informations sur le langage python dans le moteur de recherche.

L'interface du défi de recrutement de Google
L'interface du défi de recrutement de Google

Le processus de recrutement chez Google est devenu au fil du temps une sorte de mythe, entretenu par l’idée que la firme ne recrute que les talents exceptionnels et les identifie par des moyens bien particuliers. Ce statut d’entreprise à part, dont le département des ressources humaines, le «People Operations», est réputé pour son attention portée au bien-être de ses salariés chouchoutés, est confirmé par une méthode jusque-là méconnue et très particulière de recrutement. Si vous tapez dans le moteur de recherche certains termes techniques liés à des langages informatiques, un petit message de l’entreprise apparaît sur votre navigateur pour vous proposer un petit défi.

Le site The Hustle publie le témoignage d’un de ces prospects de Google, un ancien consultant en management qui souhaitait se réorienter vers la programmation informatique, et préparait un diplôme d’informatique en ce sens. Alors qu’il a tapé des termes liés au langage python, la page de résultats affichés par Google s’est scindée en deux parties, laissant apparaître un message:

«Vous parlez notre langage. Êtes-vous prêt pour un défi?»

Recrutement parallèle

L’internaute a alors accepté de se prêter au jeu, et a été redirigé vers une interface de programmation, où il lui fut demandé de résoudre un problème en quarante-huit heures, ce qu’il a fait, pour ensuite devoir triompher d’un deuxième et ainsi de suite jusqu’au sixième. Après avoir passé ces épreuves, l’étudiant a été contacté par Google, passé les entretiens habituels et finalement été embauché.

Le message mystérieux qui apparaît sur le navigateur du candidat

Une tactique brillante, se réjouit le candidat fraîchement arrivé chez Google. «Google a utilisé [cette méthode] pour m’identifier avant même que j’aie pu postuler ailleurs, et ils m’ont fait me sentir important de la sorte.» Tout en respectant sa vie privée, assure-t-il.

L'existence de cette méthode secrète de recrutement parallèle était connue de plusieurs informaticiens qui avaient eux aussi été repérés par le moteur de recherche. Comme l'écrivait alors The Daily Dot, il ne fait pourtant guère de doute que l'entreprise assume par ce biais son droit de se pencher de près sur l'historique de recherche de tout utilisateur si elle y trouve un intérêt.

Newsletters

Certains émojis ressemblent étrangement à des hiéroglyphes

Certains émojis ressemblent étrangement à des hiéroglyphes

Si Toutankhamon pouvait tweeter, il abuserait des émojis.

Flâner sur internet au bureau peut améliorer votre productivité

Flâner sur internet au bureau peut améliorer votre productivité

Il faut parfois une mini-pause au cours de sa journée de travail pour se remettre de moments stressants.

Ce que le XXe siècle nous enseigne sur Netflix

Ce que le XXe siècle nous enseigne sur Netflix

[TRIBUNE] Que deviendra ce qu'on appelle les «films» dans un environnement où ils sont avant tout conçus pour les plateformes?

Newsletters