Partager cet article

À quel point la France doit-elle s'inquiéter de sa consommation d'eau?

L'été à Paris, le 21 août 2015 (Régis Duvignau/Reuters)

L'été à Paris, le 21 août 2015 (Régis Duvignau/Reuters)

D'après un récent rapport, le pays connaîtra un niveau de stress moyen à élévé d'ici à 2040.

Une population mondiale qui augmente rapidement, des sociétés qui consomment beaucoup. Demain toujours plus d’agriculture intensive à base d’eau et d’énergie hydraulique. Mais «ce n’est pas bien clair d’où toute cette eau va bien pouvoir venir», écrit le World Resources Institute dans un de ces rapports paru le 26 août.

Cette nouvelle publication est intitulée «Palmarès des pays manquants le plus d’eau en 2040». La place de la France donne quelques signes d'inquiétudes. Elle fait partie, comme l’Angleterre et l’Argentine notamment, des pays qui vont souffrir d’un niveau de stress hydrique évalué de moyen à élevé d’ici 2040. Au point que les experts estiment qu'elle utilisera alors entre 20 et 40% des ressources disponibles.

Crises géopolitiques

Les pays en situation extrêmement critique seront entre autres le Koweït, la Palestine, le Qatar, les Émirats arabes unis, Israël, l’Arabie saoudite, Oman et le Liban. Les États-Unis, l'Inde ou la Chine, eux, connaîtront également des niveaux de stress élevés. Ces pénuries d'eau pourront avoir des répercussions géopolitiques importantes. 

Comme le rappelle ce rapport, le conflit au Moyen-Orient et en Syrie (le mouvement massif de réfugiés) sont aussi des conflits qui se cristallisent autour du manque d’eau. Reste maintenant à savoir quelles solutions seront proposées lors de la Conférence de Paris sur le climat à venir en fin d'année.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte