Sports

Renault épargné, Briatore radié à vie

Temps de lecture : 2 min

La Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) a été plutôt clémente avec l'écurie Renault pour son rôle dans l'accident volontaire de Nelson Piquet Jr lors du Grand Prix de Singapour l'année dernière. Réunie pour un Conseil mondial extraordinaire, l'équipe française est «seulement» menacée de suspension à vie pendant deux ans, «sanction qui sera activée si Renault se rend coupable d'une faute identique durant cette période» peut-on lire dans un communiqué.

La FIA a été beaucoup moins clémente avec l'ancien patron de l'écurie et instigateur de la tricherie, Flavio Briatore, qui a quant à lui écopé d'une suspension à vie de toute compétition officielle organisée par la fédération, rapporte l'Equipe. Pat Symonds, le chef des ingénieurs de Renault de l'époque, également impliqué dans le scandale, a écopé de cinq années de suspension ferme.

L'immunité de Nelson Piquet Jr, qui a joué un rôle important dans la dénonciation de la tricherie, a été confirmée et la FIA «a simplement remercié Fernando Alonso pour sa coopération, affirmant que l'ancien champion du monde n'était pas impliqué dans l'affaire» écrit l'Equipe.

Briatore et Symonds ont quitté Renault la semaine dernière, au moment où l'écurie française annonçait qu'elle n'allait pas contester les accusations.

[Lire l'article complet sur lequipe.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Flavio Briatore, KamalSell, Flickr, CC

Newsletters

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

James McClean, milieu de terrain de Stoke City, a posté une photo de lui donnant une «leçon d’histoire» à ses enfants, avec une cagoule, faisant directement référence à l’IRA.

De Buenos Aires à Molenbeek, pas besoin d'être Megan Rapinoe pour s'affirmer avec un ballon

De Buenos Aires à Molenbeek, pas besoin d'être Megan Rapinoe pour s'affirmer avec un ballon

Un collectif de photojournalistes bruxellois a exploré le rapport des femmes au football à travers le monde.

Maillot à l'envers, les championnes du monde de foot réclament l'égalité salariale

Maillot à l'envers, les championnes du monde de foot réclament l'égalité salariale

Bien plus populaires et bien plus performantes que leurs camarades masculins, les joueuses de l'équipe nationale courent encore après la reconnaissance financière qui leur est due.

Newsletters