Partager cet article

Au Japon, une campagne incite les utilisateurs à ne plus marcher sur l'escalator

World's Smallest Escalator / Richard Gilles via Flickr CC License By

World's Smallest Escalator / Richard Gilles via Flickr CC License By

L'usage qui s'est développé depuis des décennies dans les grandes mégalopoles est responsable de nombreux accidents.

Le monde des escalators japonais est en train de changer. Depuis quelques années, des entreprises de fabrication, des gares, des aéroports et des agences publiques appellent les utilisateurs à modifier leurs habitudes.

Le site The Japan News rapporte qu’une campagne de communication est en cours cette année pour convaincre les Japonais de ne plus laisser vide l’espace à gauche ou à droite de l’escalator, et à ne plus marcher dessus.

Pas conçus pour marcher dessus

La pratique qui consiste à tenir sa gauche ou sa droite dans l’escalator afin de permettre aux utilisateurs les plus pressés de grimper les marches à toute vitesse est très ancrée dans les grandes métropoles, et c’est donc aussi le cas dans les principales villes japonaises. Or, la majorité des 3.865 accidents d’escalator survenus à Tokyo entre 2011 et 2013 sont dus à des chutes d’utilisateurs ayant perdu l’équilibre alors qu’ils marchaient dessus.

Les fabricants rappellent donc que les escalier mécaniques n’ont pas été conçus pour qu’on y marche, et que la bonne manière de les utiliser est de se tenir immobile sur l’escalator en se tenant à la rampe. Alterner le côté où l'on se tient évite aussi que celui qui perd l'équilibre ne chute de trop haut.

Les Japonais devront prendre l’habitude de laisser une marche vide entre deux utilisateurs

Les Japonais devront enfin prendre l’habitude de laisser une marche vide entre deux utilisateurs. Cette nouvelle règle est la leçon tirée d’un accident survenu lors d’une exposition dans le principal centre de congrès de Tokyo, lors de laquelle une cinquantaine de participants sur un escalator étaient tombés, dont 10 avaient été blessés. L’escalator était surchargé, ce qui a poussé, après enquête, les responsables du lieu à demander aux visiteurs de laisser une marche libre entre eux et la personne se tenant devant eux.

Un panneau indiquant en anglais la bonne manière de prendre l'escalator: ne pas marcher dessus, tenir la rampe, laisser une marche vide.

Osaka penche à droite, Tokyo à gauche

Selon l’auteur de l’article, la pratique consistant à laisser le côté droit de l’escalator inoccupé aurait été instaurée à Londres en 1944, et adoptée au Japon à Osaka en 1967, où on tient depuis sa droite alors qu’à Tokyo, où la pratique s’est répandue au même moment, on tient sa gauche pour laisser le côté droit dégagé.

Comme nous l'écrivions précédemment, la bonne étiquette à respecter sur l'escalator –ne pas bouger dessus– est encore bien connue des Britanniques d'un certain âge qui se souviennent d'une angoissante campagne de sécurité publique sur le sujet diffusée dans les années 1970.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte